La durée des protocoles de soins et leurs conséquences sur la prise en charge

Accueil Forums Suivi et contrôles La durée des protocoles de soins et leurs conséquences sur la prise en charge

Ce sujet a 2 réponses, 2 participants et a été mis à jour par  Cancer Contribution, il y a 4 ans et 5 mois.

  • Créateur
    Sujet
  • #11021

    benquoi
    Membre

    Lorsque l’on m’a annoncé mon cancer, on a établi un protocole de soins. Sur ce document , il est inscrit :

    – durée prévisible des soins 5 ans. Avec une rature, au préalable on avait mis 3 ans. Est ce que cela signifie qu’au bout des cinq ans je n’aurai plus droit à la sécu ?? Est ce que je vais avoir une demande à faire pour prolonger ??

2 réponses de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Réponses
  • #11022

    sitelle
    Participant

    Mais si ne t’inquiète pas ton oncologue te gardera en A.L.D. avec prise en charge totale pendant le temps des traitements, jusqu’à ce que tu sois définitivement guérie et certifiée comme telle. En fait, même guérie, tu risque de rester à 100% pour tout ce qui touche de près ou de loin à la pathologie cancéreuse, (effets secondaires compris) aussi longtemps que tu en auras besoin. Les ordonnances ont deux parties, l’une réservée aux affections en ALD et l’autre pour le reste des traitements même si c’est ton MG qui les fait, il a les mêmes ordonnances. Sois tranquille on ne coupe pas les remboursements.

    #11023

    Cancer Contribution
    Admin bbPress

    Sur ce thème, le Pr. Nowak éclaire d’une lumière nouvelle l’avenir des traitements et les coûts associés. Ce chercheur de Harvard qui étudie l’évolution de la résistance aux médicaments dans le cancer, affirme que, dans quelques décennies, de nombreux cancers pourront être « gérables ». Le Pr Nowak est l’un des auteurs d’un document, publié dans l’édition du 28 juin de Nature, qui décrit en détail comment la résistance à des médicaments ciblés émerge dans les cancers colorectaux et comment une multi-thérapie pourrait permettre de contrôler de nombreux cancers, voire les traiter définitivement.

    « Beaucoup de gens meurent du cancer, et notre recherche offre une nouvelle voie stratégique dans cette bataille contre la maladie », explique Martin Nowak, professeur de mathématiques et de biologie de l’Université d’Harvard. « Il y a cent ans, des millions de personnes mourraient d’infections bactériennes. Aujourd’hui, nous savons traiter ces infections. Je pense que nous approchons de cette ère pour le cancer ».

    http://www.santelog.com/news/cancerologie/cancer-vers-la-nouvelle-ere-des-multi-therapies_8661_lirelasuite.htm

2 réponses de 1 à 2 (sur un total de 2)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.