La guerre est-elle déclarée ?

Accueil Forums Les mots du cancer La guerre est-elle déclarée ?

Ce sujet a 2 réponses, 2 participants et a été mis à jour par  Sushidouglas7, il y a 4 ans et 5 mois.

  • Créateur
    Sujet
  • #11199

    Cancer Contribution
    Admin bbPress

    [i]Cancer is not war[/i], le cancer n’est pas une guerre ; le billet publié par James Salwitz, oncologue, sur le blog sunriserounds.com met en question l’utilisation de mots inspirés à la guerre et au combat pour parler de cancer ; selon Salwitz, l’adoption de ce paradigme fait du patient un soldat et une victime, porteur du bien et du mal, il implique un sentiment de culpabilité et il empêche l’expression de la peur, de la perte, de la confusion et de la douleur.

    Au contraire, James Salwitz propose une vision du traitement positive, une narration qui parle de patients qui essaient de reprendre leur vie, de proches qui aident et soutiennent, de recherche de meilleurs soins.

    Le débat né sur Facebook autour de ce billet montre que la métaphore de la guerre reste très utilisée, même si certains évoquent des mots comme « ‘[i]apprivoisement[/i]’, ‘[i]vie[/i]’ …. et dans les pires moments (…) ‘[i]Résistance[/i]' » (contribution de Marie).

    Quel est votre point de vue de médecin, proche ou malade ? Quels sont les mots que vous utilisez pour raconter le cancer ?

2 réponses de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Réponses
  • #11200

    Jlbourbon
    Membre

    Oui le cancer est un combat, une guerre !
    Mon épouse est décédée après 2 ans de traitements fin 2011
    Mon fils de 21 ans est décédé en janvier 2014 après 2 ans de traitements.
    Il a d ailleurs créé en décembre 2013 une page Facebook qui s appelle cancer & Life (cancernlife) dont la base Line est  » mon combat, notre combat »
    Oui il y a des défaites et des victoires
    Oui malades et proches vivent l horreur
    Nous sommes allés très souvent au front, des fois seuls, des fois accompagnés.
    Il y a eu des déserteurs autour de nous
    Les stratégies de traitement étaient remises en cause au rythme de l évolution de l’ ennemi souvent incontrôlable.
    Mais comme les militaires le danger nous a obligé à être toujours plus fort, plus soudés, et à profiter des moments d acalmie.
    Je pourrais comme cela paraphraser durant des pages sur l association du cancer à la guerre.
    Mais nous l avons perdue.
    Et comme les GI je suis assommé.

    #11201

    La vision du cancer qu’ont les patients et les médecins semble souvent différer. Mais dans dans quelle mesure ? Confronter les vécus des deux « camps » améliorerait peut-être la compréhension patient/médecin.

    Mon vécu est davantage par « procuration » (j’ai connu pas mal de personnes atteintes de cancers, certaines ont survécu, d’autres non, ces 20 dernières années). Et les expériences ont été assez différentes. Sentiment que les médecins ne nous disent pas tout, ou ne prennent pas le temps de nous expliquer, ou même parfois qu’eux-mêmes sont dans le flou. Mais également des médecins explicites, francs et à l’écoute.

    Le sentiment qu’il s’agit d’un combat/d’une guerre est-il un peu lié à notre réception de l’information, du suivi et du traitement ?
    Qui a les armes pour se battre finalement ? Les médecins ? Nous ?

2 réponses de 1 à 2 (sur un total de 2)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.