LA LIGUE AIDE AU DEPISTAGE DU CANCER DU COL

Forums Dépistage LA LIGUE AIDE AU DEPISTAGE DU CANCER DU COL

Ce sujet a 0 réponse, 0 participant et a été mis à jour par  sitelle, il y a 4 ans et 6 mois.

  • Créateur
    Sujet
  • #10672

    sitelle
    Participant

    Durant toute l’année 2012, la Ligue contre le Cancer a décidé d’aider les familles qui n’ont pas de complémentaire santé dans le cadre de la prévention du cancer du col de l’ utérus.

    La Ligue prendra ainsi à sa charge la partie complémentaire des 3 injections nécéssaires à la vaccination contre le virus papilloma, soit 35% du prix du produit.
    Le reste du prix du vaccin (soit 65%) sera toujours pris en charge par la sécurité sociale.
    Tous les pharmaciens du Maine et Loire ont signé une convention.
    Il suffit d’en parler avec eux lorsque vous vous rendez à la pharmacie avec l’ordonnance du médecin.
    Il fera l’avance de frais et sera remboursé par la suite sur facture anonyme.

    Ce vaccin est proposé à toutes les jeunes filles de 14 ans ou dans la première année après la perte de la virginité.
    Il existe deux vaccins : le Gardasil* et le Cevarix*.

    La consultation médicale n’est pas concernée par la convention signée entre la Ligue contre le Cancer et le Syndicat des pharmaciens et est donc remboursée comme d’habitude.

    Autre information de CAP Santé 49, à propos du dépistage du cancer du col utérin
    Lors de l’été 2010, a été réalisé, auprès des femmes de 50 à 65 ans, un envoi de courrier d’incitation à aller consulter son médecin traitant, gynécologue ou un centre de planification pour faire un frottis du col de l’utérus lorsque ce dernier datait de plus de 3 ans.

    Une campagne identique a été faite au printemps 2011, concernant cette fois-ci, les femmes de 25 à 49 ans.
    En février 2012, un courrier de relance va à nouveau leur être envoyé.

    Un dernier courrier, prévu pour mars 2012 concernera les femmes de 25 à 65 ans, de toutes les caisses d’assurance maladie, nouvellement domiciliées dans le département.

    Un bilan sur l’intérêt de ce dépistage autant pour la patiente que pour les praticiens sera réalisé fin 2013.

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.