Le dépistage organisé : informations pratiques, efficacité, points d’amélioration…

Accueil Forums Dépistage Le dépistage organisé : informations pratiques, efficacité, points d’amélioration…

Ce sujet a 1 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  sitelle, il y a 4 ans et 5 mois.

  • Créateur
    Sujet
  • #10686

    Cancer Contribution
    Admin bbPress

    Dépistage organisé – Face aux cancers, parmi les plus fréquents (sein, col de l’utérus et côlon-rectum), hommes et femmes disposent d’examens de dépistage propres à chaque cancer. A ce jour, le dépistage organisé est généralisé pour le cancer du sein et pour le cancer colorectal. Le dépistage organisé reste la garantie des techniques les plus récentes, les mieux évaluées et les plus efficaces. On augmente ainsi au maximum les possibilités de détection de cancers à des stades précoces, par rapport aux dépistages individuels (dépistages organisés en dehors des structures et des médecins agréés). Ainsi, par exemple, pour le cancer du sein, le dépistage organisé intègre une double lecture des radiographies, ce qui apporte une vraie sécurité quant à la fiabilité des résultats.

    Vous estimez-vous bien informé sur les modalités pratiques ? Quelle est votre expérience sur ce point ? Selon votre expérience, qu’est-ce qui devrait être amélioré ou changé ?

1 réponse (sur un total de 1 )
  • Auteur
    Réponses
  • #10687

    sitelle
    Participant

    Le cancer du sein, ainsi que le cancer colorectal sont visibles (en principe) sur des images d’imagerie médicale simples et faciles à organiser. Pour la prostate, et devant son augmentation, on a prévu une surveillance du taux de PSA. On se demande, puisque de plus en plus nous sommes par la force des choses tous plus ou moins [b]à risque[/b] devant tous les cancers possibles, si ce ne serait pas une idée d’organiser à une cadence qui reste à déterminer, et seulement pour les gens qui le souhaitent, un dépistage systématique par les marqueurs. Certains praticiens disent que les marqueurs ne sont pas probants, et c’est en partie vrai. Les marqueurs muets existent mais quand les marqueurs ’causent’ on peut s’inquiéter. Faire tous les cinq ans par exemple un tour des marqueurs principaux à commencer par l’ACE, serait peut-être un point de départ. Chaque médecin traitant, supposé connaître le contexte familial et donc les risques à évaluer, pourrait y ajouter les marqueurs qui lui paraissent judicieux d’explorer. Sans pour autant faire TOUS les marqueurs pour tous assidument, ce serait une piste à exploiter. Et un travail relativement léger, pour les laboratoires; la totalité des marqueurs prend trois jours pour n’importe quel laboratoire. Que cela devienne routinier serait aussi une bonne chose, et une façon par la même occasion de rassurer les quelques hypocondriaques qui croient avoir un cancer à la moindre anomalie …J’en appelle à votre jugement, qu’en pensez-vous?

1 réponse (sur un total de 1 )

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.