Le remboursement des prothèses mammaires : un projet de loi qui nous concerne tous ?

Accueil Forums Problèmes juridiques et administratifs Le remboursement des prothèses mammaires : un projet de loi qui nous concerne tous ?

Ce sujet a 9 réponses, 9 participants et a été mis à jour par  sitelle, il y a 4 ans et 5 mois.

  • Créateur
    Sujet
  • #11219

    petitechose
    Membre

    Puisqu’on a le droit de s’exprimer, j’adresse donc ce long message à nos soignants principalement, à nos futurs soignants (allez les internes ! Faites onco !), aux journalistes, aux politiques, bien-sûr à notre entourage, nos amis et à nous tous, mes compagnons (je ne vais pas dire malades, patients, sursitaires, « rémissionnaires », chroniques ou « mal barrés » quand même ! Pas d’autre idée, on partage une expérience… on préférerait que ce soit du pain, c’est évident !) Donc voilà l’histoire qui me mène sur cette plate-forme (quel drôle de nom d’ailleurs, pourquoi une plate-forme, on trie, on trouve du pétrole ? Allez, c’est pour faire ma pénible ! Evidemment c’est un carrefour d’idées, de paroles, d’infos… et c’est très bien ainsi !) En mai dernier, un projet de loi visant à « changer » les modalités de remboursement des prothèses mammaires externes a fédéré de vives réactions dans cette communauté hétéroclite de femmes atteintes de cancers du sein (de tous horizons, bloggeuses, isolées, associations, réseaux sociaux, certains soignants etc.) Nous avons alerté nos Députés avec les moyens dont dispose chaque citoyen : un simple courrier ! Nos Députés ont entendu et agi. Pas tous, loin de là ! Mais suffisamment pour qu’on entende un joli bruit ministériel. Avec un brin d’insolence et un peu d’ironie, on peut le résumer en ces termes : « Elles nous font quoi celles-là ? On a changé leur chimio, on a mis quoi dedans ??? On va leur donner plus d’argent et elles ne sont pas contentes !!!» Et bien, non, nous ne pouvons pas tolérer qu’on nous pénalise en prétextant améliorer notre prise en charge. C’est ce que les humoristes appelleraient : une « vraie fausse bonne idée » ! Les modalités du projet sont complexes à résumer. Je ne vais pas m’y risquer, juste synthétiser à outrance ! En bref, le remboursement d’une prothèse externe adhésive passerait de 160 euros par an à 120 euros tous les 2 ans (cherchez l’erreur ! Oui, je me doute, je suis idiote et je ne comprends rien à rien mais bon, une addition et une soustraction, c’est encore dans mes compétences…) Ceux qui souhaitent avoir davantage de détails, trouveront des explications rigoureuses en cliquant sur les liens (voir à la fin, ça oblige à tout lire, lol !) Les enjeux y sont parfaitement expliqués… Alors comme de nombreuses questions écrites ont interpellé le Gouvernement, le projet est encore à l’étude et nous sommes tous invités à nous prononcer pour l’améliorer (Chic alors ! A modérer quand même…. il a fallu quelque 56 questions écrites pour en arriver là !) Des courriers circulent déjà, d’une part pour remercier les Députés qui ont donné corps à cette démarche démocratique, d’autre part pour répondre à notre Ministre et à notre Secrétaire d’Etat qui souhaitent qu’on améliore ce projet ! Ces courriers, des modèles de lettre sont disponibles sur les réseaux sociaux, dans certaines associations… là encore on peut en savoir davantage en cliquant sur les liens… (faut donc tout lire !) Attention ce n’était qu’une intro ! J’ai perdu combien de lecteurs ??? Oups, tant que cela ? Je vais rêver les yeux ouverts, tout le monde dort déjà ! Tant pis, je vais jusqu’au bout ! Et puis j’ai le droit d’être naïve ! J’AIMERAIS tant que nous soyons soutenues par ceux qui voient nos « cicatrices » au quotidien, nos chirurgiens, nos oncologues, nos kinés, nos radiologues, nos infirmiers… (Vous me lisez ? Génial ! Si la plate-forme fonctionne, vous allez pouvoir me répondre ! Allez, c’est juste un peu de facétie… ou d’empirisme ! Vous me permettez d’être en vie, je peux bien vous « [i]agaçouiller[/i] » un peu… c’est plutôt affectueux !) MAIS on a besoin de votre aide et là je ne plaisante plus du tout ! Les Députés l’ont fait, certains d’entre vous l’ont également fait… Pourquoi ne pas se joindre plus massivement à nous ? Je sais bien que ce n’est pas si simple que cela ! Que vous avez parfois à ménager les uns et les autres ! Mais vous avez des devoirs envers vos patientes (c’est trop direct, désolée !) Demain, les moins nanties ne pourront plus porter ces prothèses ! Le projet est en [i]stand by[/i] ! On peut tout à fait penser, « elles ont gagné », mais c’est loin d’être le cas ! Il est bien plus prudent d’assurer nos arrières surtout en période d’austérité (aïe, un gros mot) ! Pourquoi ne pas vous joindre à notre démarche, vous comptez des associations, des sociétés savantes… Et puis ce serait une magnifique démonstration du partenariat corps médical/patients ! Désolée, je n’ai pas fini de rêver ! Au tour des journalistes ! J’AIMERAIS tant que les journalistes s’emparent très largement de cette question qui touche à l’intimité de nombreux couples, à l’entièreté d’un être humain de sexe féminin… Là, aucune chance ! Trop d’actualités ! Et puis on a eu notre « mois » rose, il ne faut pas exagérer non plus ! Personne n’a envie d’entendre parler de « faux seins » ! Je rappelle simplement que nous représentons 52000 nouveaux « cas » chaque année… Au fait, quel est le tirage d’un grand quotidien national ? 200.000 exemplaires, 300.000 ? Plus ? Rue89 a eu le courage de nous sortir du placard ! Qu’attendez-vous pour parler de nous ? Qu’on fasse une pyramide de prothèses usagées au Trocadéro ? J’attire juste votre attention sur un fait, certaines femmes pensent à s’immoler par le feu parce qu’elles sont à bout financièrement, imaginez ce que ce projet de loi représente pour elles ! Courage, c’est presque la fin… mes rêves et les politiques ! Un grand merci à ceux qui nous soutiennent (j’ai reçu des courriers qui manifestaient une telle humanité que je ne doute pas un seul instant de leur sincérité et du sens de l’engagement de certains de « mes » députés !) Je fais encore faire dans la dentelle ! 52.000 femmes par an auxquelles j’ajoute un soutien (conjoint, ami…) sur 3 années cela devrait faire environ 300.000 personnes… J’ai volontairement omis, les enfants, les parents qui votent, les amis… Je n’ai pas non plus retranché celles d’entre nous qui meurent prématurément, ce serait très indélicat ! Alors, ça fait quoi en pourcentage sur la totalité de l’électorat ? Aucune idée… Et si on se réfère aux 10 dernières années, ça donne quoi ? Evidemment, nous ne formons pas un groupe de pression ! Et notre «société» ne fonctionne pas sur le modèle des pays anglo-saxons. Néanmoins, je pense qu’il est temps de réaliser que nous sommes capables de nous unir le temps d’un intérêt commun, toutes tendances politiques confondues (donc, on se rapproche bigrement de la définition d’un groupe de pression…) Et puis (courage il reste trois pages !) C’est avec beaucoup de tendresse que je rêve à vous Mesdames. Vous qui savez ce qu’un sein représente lorsqu’on le perd ou lorsqu’il devient « autre chose » ! C’est en pensant à nous toutes d’une seule voix que nous nous préservons les unes les autres. Mon petit bout qui me sert de sein ne sera pas épargné si jamais le cancer décidait d’y faire une autre visite de courtoisie (enfin, je le trouve plutôt mal élevé celui-là, il ne s’annonce pas, c’est vraiment très grossier !) En conclusion (je sais, c’est trop long ! Qu’elle se taise à la fin ! Râlez, pestez ! Combien d’abandons ? Mais on attend toujours la fin ! Alors j’ai espoir que certains somnolent et ouvrent un œil maintenant !) Pourquoi s’intéresser à ce problème de remboursement de prothèses mammaires externes sur une plate-forme dédiée aux cancers en général et à tous les aspects sociétaux inhérents à cette pathologie ? Tout simplement parce que ce projet de loi nous offre un magnifique panorama de nos dysfonctionnements majeurs : on va dépenser davantage d’argent – 6 millions d’euros – pour aboutir à une moins bonne prise en charge et éventuellement casser les reins des fabricants de prothèses, ceux qui brevettent, qui financent et investissent dans la recherche ! Et qui va récupérer les brevets tombés dans le domaine public ? Je vous laisse le soin de le deviner… Le Professeur Izrael, à sa manière, nous met en garde contre notre incapacité à « prévoir » alors que nous possédons déjà tous les éléments qui nous permettent d’anticiper la crise sanitaire qui se profile et dont on sent déjà la gravité (à ce stade c’est déjà une catastrophe et pitié ! Qu’on arrête avec les «on a de la chance en France», si ça continue on va faire pire que la Grande-Bretagne ! Il n’y a pas de quoi être fier !) A mon sens – cela n’engage que ma toute petite personne insignifiante – ce projet de loi est une facette de ce que le Professeur Izrael dénonce : on réfléchit à très court terme ! Mais qui va payer la note de nos errances ? Le contribuable, certes, mais surtout, les femmes atteintes de cancers du sein (en l’occurrence des contribuables comme les autres, donc, Mesdames, double peine !) Cela, je ne peux pas l’admettre ! C’est intolérable ! Allez un coup de gueule pour finir et réveiller tout le monde ! J’aimerais avoir les esprits suffisamment «inhumains » devant moi pour leur dire ce que je pense de leur carrière ! En fait, je me fiche éperdument qu’ils aient de l’ambition ou pas ! Où est l’intérêt commun ? Où ont-ils rangé leurs idéologies ? Je me ferais un plaisir de leur coller devant les yeux des images de cages thoraciques de femmes sans prothèse (s’ils s’évanouissent, tant pis, je ne suis pas secouriste !) Et cela leur démontrerait que celles qui font le choix de ne pas procéder à une reconstruction (choix dictés ou non) sont des femmes magnifiques et qu’elles méritent davantage de considération que de simples calculs froids (et mauvais !) Comment ne pas être horrifié lorsqu’on commence à se faire à l’idée qu’une prothèse est un luxe ? Qu’on nous laisse le choix d’en porter ou non, de se faire reconstruire ou non ! Enfin, c’est incroyable et indécent que des gens réfléchissent avec autant d’étroitesse d’esprit et de mépris envers des femmes qui, je le rappelle, sont touchées par un cancer du sein et sont mutilées ! J’aimerais vraiment que nous soyons largement entendues et soutenues par celles et ceux qui partagent notre quotidien… et qu’on ouvre les yeux de ceux qui refusent de nous voir autrement que comme des gouffres financiers ! J’ai très peur de la suite ! A quand la loterie pour la chimio ? Qui va sélectionner ceux qui auront le droit d’être soignés et ceux qui seront trop récidivistes, trop vieux pour qu’on essaie encore de les sortir de là ? Ce rôle ingrat reviendra à nos oncos ! Je les plains beaucoup ! Alors, voilà pourquoi je crois qu’il faut faire un exemple de cette action et que nous montrions qu’on ne peut plus compter sans cette masse de « personnes » ayant connu un ou plusieurs cancers ! C’est fini, enfin !!!! [url=http://ikigai-de-crabahuteuse.over-blog.com/article-projets-de-changement-de-modalite-de-remboursement-des-protheses-mammaires-externes-le-point-86927215.html]http://ikigai-de-crabahuteuse.over-blog.com/article-projets-de-changement-de-modalite-de-remboursement-des-protheses-mammaires-externes-le-point-86927215.html[/url] [url=http://www.rue89.com/2011/05/26/cancer-du-sein-le-combat-des-amazones-pour-leur-prothese-204872]http://www.rue89.com/2011/05/26/cancer-du-sein-le-combat-des-amazones-pour-leur-prothese-204872[/url] [url=http://catherinecerisey.wordpress.com/2011/05/27/nouveau-remboursement-des-protheses-externes-les-vraies-questions/]http://catherinecerisey.wordpress.com/2011/05/27/nouveau-remboursement-des-protheses-externes-les-vraies-questions/[/url] [url=http://blogs.mediapart.fr/blog/sophie-rostain/120811/lettre-ouverte-un-president-qui-naime-pas-les-femmes]http://blogs.mediapart.fr/blog/sophie-rostain/120811/lettre-ouverte-un-president-qui-naime-pas-les-femmes[/url]

9 réponses de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Auteur
    Réponses
  • #11220

    Whouaaaaaaa petitechose quel bonheur de lire ton message. Evidemment je participe et puis si il le faut j’irai montrer ma nouvelle cage thoracique !

    #11221

    Giovanna
    Membre

    j’adhère complètement et je participe aux courriers vers les politiques.

    #11222

    sitelle
    Participant

    Je participe bien sûr, j’ai trop vu comment il faut payer et encore payer, quand ce n’est pas mendier pour avoir une prise en charge ridicule.

    #11223

    sara121
    Membre

    Que dire de plus PetiteChose!! Merci pur ce magnifique argumentaire sur toutes les bonnes et vraies raisons de s’impliquer.
    Oui il est douloureux de vivre avec un sein de caoutchouc, non il n’est pas possible que ça viennes grever d’avantage nos budgets familiaux en ces temps rudes.

    #11224

    Oui Petitechose tu as des millions de fois raison, nous devons tous et toutes réagir et surtout en ce moment où des projets de loi divers et variés fleurissent et ne nous sont absolument pas favorables.
    Nous souffrons et notre entourage souffre suffisamment pour que nous ayons le droit de vivre ou de survivre dignement et les prothèses mammaires font partie de ce droit à la dignité.
    Nous ne sommes pas responsables de « notre » cancer du sein, pourquoi serions nous « punies »? Faut-il accentuer notre malheur?
    Alors donnons de la voix, écrivons et surtout encore mille mercis Petitechose de nous « réveiller ».

    #11225

    Sounion
    Membre

    Voilà que le débat est passé sur un autre registre avec le scandale des prothèses PIP. Enjeu de santé publique mais aussi éclaireur de problématiques que la société voit de très loin.

    #11226

    METEOMARINE
    Participant

    J’adhère aussi, battons-nous pour que la crise sanitaire qui pointe son nez ne nous touche pas de plein fouet. Et s’il faut aller leur montrer nos cicatrices, nos tatouages, j’irai…

    #11227

    sitelle
    Participant

    [b]Là ça devient juridique, ça concerne les labos et la mise en danger de la vie d’autrui, volontairement, ou tout au moins sciemment. C’est quelque chose de très grave, y compris pour ce qui est de la chirurgie esthétique. Dans la mesure ou les fabricants ont gagné beaucoup d’argent avec ces gels défectueux ça risque de leur couter ‘[u]assez[/u]’ cher…[/b]

    #11228

    sitelle
    Participant

    Il va sans dire que si le ministère se porte partie civile dans le cas de ces prothèses défectueuses (puisque aussi bien c’est la sécurité sociale qui paiera les déconstructions et les reconstructions éventuelles, le gouvernement se trouvera en pleine contradiction avec ses positions d’avant. Ce qui en gros veut dire qu’on va reporter ce procès, et même enquête préliminaire, à une date postérieure aux élections présidentielles…donc on a encore le temps d’attendre une éventuelle étude sur la prise en charge et les indemnisations qui devraient normalement s’en suivre. Mais évidemment c’est encore un sujet à ajouter aux programmes électoraux.Tout cela risque de peser lourd sur les programmes, sur la campagne et sur les choix des électeurs. Et il faut bien avouer que les français qui ne sont pas concerner ne vont pas décider de leur choix en fonction de ces questions…somme toute …. secondaires, dans les enjeux de santé publique.

9 réponses de 1 à 9 (sur un total de 9)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.