Les bilans d’extension, des contrôles de routine ?

Accueil Forums Annoncer la maladie Les bilans d’extension, des contrôles de routine ?

Ce sujet a 4 réponses, 4 participants et a été mis à jour par  sitelle, il y a 4 ans et 5 mois.

  • Créateur
    Sujet
  • #10887

    sitelle
    Participant

    Comment avez-vous pris la première fois le bilan d’extension post opératoire ? Est-ce que ceux qui ont suivi chaque protocole de soin ont été différents pour vous, ou est-ce devenu un contrôle de routine ?

4 réponses de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Réponses
  • #10888

    Cancer Contribution
    Admin bbPress

    Isabelle de Lyon nous dit:
    « Apprendre que j’avais des métastases était mille fois pire que d’apprendre mon cancer du sein, l’échéance, la mort, pouvait être imminente. Terrible annonce qui ne peut qu’être assimilée à une condamnation à mort pour moi. D’où mon blog pour redonner espoir à tous ceux qui viennent d’entendre ces mots abominables : « métastases » et dans un organe vital tant qu’à faire… » http://isabelledelyon.canalblog.com/archives/2011/10/29/22508374.html

    #10889

    Cancer Contribution
    Admin bbPress

    Ce débat sur le bilan d’extension trouve toute sa place au sein du thème de l’annonce. Nous partons de la prémisse que dans un parcours de maladie, on ne trouve pas une seule annonce, mais plusieurs étapes qui nécessitent une communication calibrée, donnée dans des bonnes conditions.
    A coté de l’annonce du diagnostic de la maladie, le patient se retrouve confronté à l’annonce des traitements avec tous les effets secondaires, l’annonce éventuelle d’une rechute, ou pire de l’échec des traitements. Mais il y a aussi des annonces positives : l’annonce du succès d’un traitement, d’une chirurgie, la régression de la maladie, l’annonce de l’absence de métastases. Tous ces moments nécessitent des précautions particulières qui prennent en compte l’histoire de la personne et de son entourage.
    Quelles conséquences les annonces ont-t-elles sur le vécu de la maladie ? Comment la personne malade se retrouve-t-elle même à annoncer auprès de ses proches ?

    #10890

    sitelle
    Participant

    C’est vrai que de s’entendre dire qu’on a un cancer qui métastase, la première fois, c’est comme si on entendait un arrêt de mort. On se dit tout de suite, « mais ça n’en finira donc jamais », alors que des métastases prises à temps et bien traitées, ne sont le plus souvent qu’un accident de parcours, fort invalidant et qui fait peur dans le traitement du cancer primitif. Mais il faut que les oncologues sachent l’expliquer tout de suite au malade et le rassurer. Prendre les choses en main et expliquer, reste le plus important dans ce rapport malade-médecin.

    #10891

    sitelle
    Participant

    Les [b]différentes procédures[/b], et les[b] types de bilan d’extension[/b] sont fournis en détail par L’I.G.R. Voir article [url=http://www.igr.fr/?p_m=pediatrie&p_id=2597&p_lang=fr]ICI[/url], selon une classification La classification d’Ann Arbor, dont les détails nous sont donnés [url=http://www.igr.fr/index.php?p_m=pediatrie&p_id=2581]dans ce tableau[/url].
    La [b]classification d’Ann Arbor[/b] prend en compte :
    l’extension de la maladie (en constituant des stades de I à IV)
    les signes généraux (classification A ou B)
    l’éventuelle extension aux organes de voisinage (définissant une classe E) des stades I à III.

4 réponses de 1 à 4 (sur un total de 4)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.