L’Homéopathie: un soin de support efficace? Appel à témoignages pour une étude

Accueil Forums Soins de support et médecines complémentaires L’Homéopathie: un soin de support efficace? Appel à témoignages pour une étude

Ce sujet a 2 réponses, 2 participants et a été mis à jour par  METEOMARINE, il y a 4 ans et 5 mois.

  • Créateur
    Sujet
  • #10650

    projetagro
    Membre

    Nous sommes des élèves ingénieurs d’AgroParisTech, Institut des sciences et industries du vivant et de l’environnement (https://www.agroparistech.fr), et nous faisons un état des lieux sur l’homéopathie en tant que soin de support en oncologie dans le cadre de notre cursus. Nous vous remercions chaleureusement de votre participation à notre étude.

2 réponses de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Réponses
  • #10651

    sitelle
    Participant

    Je ne peux pas répondre en tant que malade, mais seulement en tant que témoin. Dans les trois cas que j’ai suivis de très près, les malades ont utilisé l’homéopathie comme soin de support.

    1. Jamais en [u]remplacement[/u] d’aucun soin traditionnel (chimio ou radiothérapie)

    2. Mais toujours en [u]aide[/u] soit devant les effets secondaires des produits administrés, comme par exemple les nausées provoquées par certaines chimiothérapies, ou les brulures provoquées (il y a déjà de nombreuses années et les médecins ne connaissaient alors que la biafine pour les soulager, c’est dire…)

    3. Souvent comme [u]soutien[/u] psychologique pour soulager le stress, les phénomènes d’angoisse, les crises de panique, tout ce qui inévitablement jalonne le parcours d’un(e) malade au long cours.

    4. Dans les trois cas, dont je peux témoigner ici, l’homéopathie a été d’un grand secours. Et parfois la personne n’était pas au départ un(e) inconditionnel(le) de l’homéopathie, mais s’est rendu(e) à l’évidence que ce traitement (bien mené, par un médecin homéopathe, s’entend ) lui apportait un soulagement qu’il ou elle n’aurait pas imaginé.

    5. Je trouve dommage qu’il y ait encore des personnes, dont des médecins qui découragent les malades d’utiliser l’homéopathie comme traitement d’appoint alors qu’il suffirait de leur dire d’essayer au moins, et si eux-mêmes ne sont pas compétent, ce qui se comprend, de diriger leurs malades vers de bons spécialistes.

    #10652

    METEOMARINE
    Participant

    J’ai eu recours à l’homéopathie pendant le traitement du cancer du sein. Bien sûr, en complément des traitements, il n’aurait jamais été question de faire une quelconque substitution
    1- Avez vous eu recours à l’homéopathie en tant que soin de support?
    Justement, parce que c’est un support. Un soutien non invasif à la pénibilité des traitements. Une protection contre les effets négatifs.
    2- Pourquoi ce choix?
    L’homéopathie n’était pas une découverte. J’y ai régulièrement recours, pour soigner les troubles quotidiens.
    3- Si vous avez (ou aviez eu) recours à l’homéopathie, quelles sont (ont été) vos attentes? Ont elles étés réalisées?
    Oui : moins de nausées, moins de fatigue. Associée à l’acupuncture, je pense que c’est ce qui m’a aidée à traverser cette période. Je vais repartir en traitement, et je reprendrai en même temps le chemin du cabinet de l’homéopathe.

2 réponses de 1 à 2 (sur un total de 2)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.