Merci Aline

Ce sujet a 0 réponse, 0 participant et a été mis à jour par  Philippe Galipon, il y a 4 ans et 5 mois.

  • Créateur
    Sujet
  • #11242

    Philippe Galipon
    Participant

    Une ENORME pensée pour Aline Duchemin qui, atteinte d’un cancer a subi l’absurdité de l’article R313-3 du code de la securité sociale qui la privait de toutes indemnités journalières
    C’est Aline qui est à l’origine du combat pour faire amender la loi.

    Aline est décédée une dizaine de jours avant que le décret soit publié le 27 décembre dernier

    Bravo Aline ! Tu as gagné et grace à toi nous avons gagné
    Merci de ta tenacité
    Merci pour ton courage
    Merci d’avoir écrit cette belle page contre les injustices de l’administration face à la maladie
    Merci des quelques échanges que nous avions eu ensemble
    Merci Aline d’avoir enrichi nos vies et nos cœurs
    … Cyriane tu peux être très très très fière de ta maman.

    Philippe

    Petit rappel du long combat d’Aline par un extrait du blog de soutien
    « Aline, a été en guerre contre l’Administration. Infirmière, elle a travaillé pendant vingt ans, dont dix à l’hôpital public de Charlieu, près de Roanne (Loire). En 2007, elle prend un congé parental après la naissance de son quatrième enfant. À la fin de ce congé, en mars 2010, elle démissionne de l’hôpital pour intégrer un établissement privé. Sept mois plus tard, elle tombe malade. Pendant six mois, elle perçoit normalement ses indemnités journalières. Puis les versements s’arrêtent. La CPAM l’informe qu’elle a épuisé ses droits. En cause, un point du code de la Sécurité sociale. Selon l’article R 313-3, en effet, Aline aurait dû travailler au moins huit cent heures durant les douze mois précédant son arrêt de travail, dont deux cents pendant les trois premiers. Aline a cumulé plus de mille heures au cours de l’année en question. Mais, petit hic… les trois premiers mois, elle était en congé parental… La voilà donc victime d’un règlement absurde. »

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.