mon annonce…

Accueil Forums Annoncer la maladie mon annonce…

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  MARY, il y a 3 ans.

  • Créateur
    Sujet
  • #10892

    MARY
    Membre

    En janvier 2010, j’ai découvert un écoulement au niveau de mon mamelon droit…je me doutais que ce pouvait être grave…et je me tranquillisais en me disant « ça ne sent pas mauvais, ce sont des écoulements passagers… » aussi je remettais sans cesse ma consultation chez mon gynéco. Mais quand même je vais voir mon médecin traitant qui prescrit une analyse du liquide qui s’écoule + une biologie des marqueurs tumoraux. Tous les résultats reviennent négatifs. Ouf !!!…Entre temps je reçois de la part de la CPAM une invitation à une consultation de dépistage du cancer chez les femmes à partir de 50 ans. Je prends donc RDV chez le radiologue qui me fait tous les examens, écho, mammo. Il était inquiet et ne voulait pas valider le certificat de la CPAM.

    Il m’adresse dans un autre centre pour y passer un IRM…là aussi, beaucoup de doute de la part du professionnel, et en dernier recours il me demande d’aller faire pratiquer une ponction pour analyser le liquide non pas à sa sortie du mamelon mais là où il est secrété. Le médecin qui devait pratiquer à la ponction, déjà dans un premier temps, m’ignore, ni me salue, ni m’adresse la parole, quand il s’assoit près de moi et met ses 2 grosses mains sur mon sein, comme si j’étais une vache !!!puis se met à hurler en me disant qu’on le dérangeait pour rien et que je n’avais pas de quoi à être ponctionnée, que je n’avais rien….même si cette situation était pénible, j’étais super contente….je n’avais rien !!!
    En mai 2010, je consulte mon gynéco, je lui explique ce que j’avais passé et là, il me dit on recommence tout !!! échographie, mammographie, ponction…tout revient positif….je m’étais octroyée quelques vacances et 2 jours après mon départ il m’appelle pour me dire qu’il voulait me voir rapidement en consultation….Le lendemain j’étais chez lui et là avec des mots simples il me dit que j’avais un cancer du sein..et qu’il fallait, dans un premier temps, intervenir rapidement chirurgicalement, puis qu’il y aurait des séances de radiothérapie….je me souviens je ne l’entendais plus, tout ce que j’arrivais à lui dire « je ne veux pas de chimiothérapie » et je répétais ça comme un leitmotiv….étant infirmière libérale, j’avais des patientes sous chimio et je les voyais se dégrader, être épuisées….il me rassure comme il peut, en me disant que l’on en était pas là, pour l’instant on enlève la tumeur et ensuite on avise.
    Le 19 juilet 2010, on enlève la tumeur, résultats encore positifs de présences de cellules cancéreuses, une exérèse en plus réalisée en août 2010….Fin août, il m’appelle et veut me revoir : toujours présence de cellules cancéreuse et m’annonce l’ablation du sein avec une reconstruction immédiate…là ça été le coup de massue : je réalisais que j’avais un cancer et que j’allais perdre une partie de moi, de ma féménité, que même à moi ça m’arrivait….mon gynéco, homme charmant a pris beaucoup de temps avec moi, il m’a laissé pleurer, m’énerver, puis m’a prise dans ses bras et m’a dit qu’il serait là pour m’accompagner….et c’est ce qu’il a fait…il m’a proposé une liste de médecins de chirurgie esthétique que je devais contacter….et le 11 octobre 2010 j’étais opérée une 3ième fois pour l’ablation du sein et une reconstruction avec le grand dorsal. Intervention longue et douloureuse, mais aujourd’hui avec un résultat exceptionnel qui me satisfait même si je ne le montre à personne sauf à mes médecins.
    J’étais en arrêt jusqu’en mai 2010 où j’ai ouvert mon propre cabinet d’infirmière libérale avec une amie, très loin de ma ville car je voulais me séparer de toute une histoire sentimentale sordide qui, d’après mes médecins et mes recherches, a été le facteur déclenchant de mon cancer !!
    Désormais, j’ai repris une vie professionnelle qui me satisfait complètement et de par mon expérience je me sent plus impliquée dans les pathologies cancereuses et essaie d’apporter à mes patients toute l’écoute et les conseils dont j’ai eu la chance de bénéficier lors de mon passage dans ce tunnel tout noir…
    A ce jour, je suis suivie régulièrement et pour l’instant aucune inquiétude, même si au moment des examens je suis stressée….mais qui ne le serait pas !

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.