Personnes jeunes et cancers – quelles réalités ?

Forums Cancer dans la société Personnes jeunes et cancers – quelles réalités ?

Ce sujet a 11 réponses, 11 participants et a été mis à jour par  Cancer Contribution, il y a 4 ans et 6 mois.

  • Créateur
    Sujet
  • #11398

    Cancer Contribution
    Admin bbPress

    Personnes jeunes et cancers – vos témoignages sont précieux.

11 réponses de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Auteur
    Réponses
  • #11409

    Cancer Contribution
    Admin bbPress

    [b]De Marie -[/b] « 46 ans pour moi – une vie qui a pris un chemin différent. Je suis devenue une chèvre attachée à son piquet… c’est à dire que notre vie bat au rythme des soins. Pas de décisions avant de connaitre dates et réactions – carrière terminée – perte d’amis et arrivée d’autres mais, PASSIONS XXL et DECOUVERTES D’AUTRES MONDES » (via facebook)

    #11408

    Alinea
    Membre

    Pour moi et mon mari, on cumule 4 cancers à nou deux (2 du sein, 1 de la thyroïde et 1 leucémie) avant l’âge de 55 ans. Donc, oui, ce forum nous parle ! Il n’a pas dévasté nos existences, mais il a été un poison dans une vie par ailleurs belle et tranquille. Sans parler de mon frère mort d’un cancer du foie avant 55 ans. Alors, oui, il faut arrêter de considérer que les « jeunes » sont peu touchés…

    #11407

    Alinea
    Membre

    Cathy, accrochez-vous car la vie, c’est au quotidien qu’on en profite. L’âge, c’est dans la tête, bien entendu !Le cancer doit vous permettre de comprendre la fragilité et la beauté de vivre, malgré la douleur et la peur…

    #11406

    Alinea
    Membre

    Paolina, votre courage est exemplaire. Moi aussi touchée jeune, j’ai eu la chance d’être enseignante et d’être prise en charge. Je sais ce que je dois au système de santé français, un système en péril… J’avais aussi la chance d’avoir déjà eu deux enfants. Comme quoi, le bonheur, le malheur, tout cela est relatif… J’espère que vous allez bien.

    #11405

    Paolina
    Membre

    Touchée en plein sein à l’âge de 33 ans. J’avais un beau petit garçon de trois ans et demi, des projets immobiliers, des envies d’un autre bébé, l’envie de me spécialiser dans mon métier…puis le crabe s’est invité.
    Après neuf mois de traitements lourds, j’ai perdu l’envie de réaliser des projets immobiliers face aux taux des assurances soumis par mon banquier. J’ai enfoui au plus profond de moi mon désir de porter à nouveau la vie et puis je me suis battue pendant trois ans pour être maintenue dans l’emploi.
    Du fait, j’ai beaucoup de mal à voir le côté rose du ruban mais je garde le sourire et la gniaque sous la terrible angoisse de l’après!

    #11404

    Afondlavie
    Membre

    J’avais 36 ans et je me croyais en pleine santé…
    Adénocarcinome pulmonaire (je n’ai jamais fumé) avec métastase au cerveau…
    3 mois à vivre selon les médecins…c’était il y a 5 ans ! je suis toujours là ! Sous chimio orale (Tarceva) depuis juin 2010 et tout va bien.

    #11403

    cathylub
    Membre

    J’ai appris mon cancer à 46 ans, en 2009, deux après celui de ma mère. ça a été un grand choc et une peur pour mes enfants. mammo douteuse, biopsie négative mais opération pour enlever le nodule et là deux petits foyer cancereux, donc deuxième opération avec 5 ganglions en moins, puis une troisième opération car les marges d’intervention montraient encore de celulles pre-cancereuses, après un oedeme, 33 sceances de rayons puis tamoxifène qui a provoqué une inflammation des l’uterus, donc ablation uterus et ovaire, donc ménauposée à 47 ans avec tous ses symtomes, et depuis problème de rythme cardiaque, thyroide qui fait du yoyo, 12 kg en moins, grosse fatigue, douleurs musculaires et articulaires et des frayeurs à chaque controle, nouvelle biopsie en decembre dans le même sein, a priori négative. à presque 50 ans, j’ai l’impression d’en avoir 70, mes parents sont plus en forme et plus dynamique que moi, je devrais encore avoir de longues année à vivre mais je ne peux pas me projeter, je bloque aux dates des controles …j’ai l’impression d’avoir vieilli avant l’âge et quand je ragarde autour de moi en salle d’attente, je ne vois que des gens plus vieux, ce qui me donne le bourdon à chaque visite. mais je suis là et j’essaye de profiter au jour le jour de chaque moment

    #11402

    Malaga
    Membre

    A 30 ans et demi dont 5 mois seulement de mariage, on m’a découvert un cancer mucineux au sein droit. J’ai continué à travailler pendant tous les traitements, en pointillé pendant la chimio.
    Parmi mes ami(e)s, l’impression d’être devenues copines de galère avec leurs mères 🙂
    Le plus dur peut-être ? Ne pas avoir d’enfants pour l’instant et ne pas savoir quand on va mettre un bébé en route…

    #11401

    vero M
    Membre

    33 ans, j’avais 33 ans et personne ne pouvait accepter cette nouvelle.
    Inquiétude dans les yeux des médecins car les cellules vont vites, très vite chez les jeunes femmes de moins de quarante ans qui ne représentent que 7% des personnes atteintes de cancer du sein. Récidive à 35 ans…et la réalité? une succession de deuils: ne pas avoir d’enfants issu de soi, ne pas pouvoir accéder à l’emprunt pour acquérir un toit, ne plus pouvoir exercer son métier qui demande une énergie autre que je n’ai plus, demander le statut d’handicapé voire d’invalide, être isolée car les copines de notre âge travaillent ou pouponnent, répondre inlassablement aux questions  » mais tu es vraiment sûre tu ne pourras avoir d’enfant/ emprunter? ( au choix …) »
    oui dans le système actuel, le cancer est une maladie de personnes âgées, mais quid de ces 7%? nous ne sommes pas qu’un chiffre, en plus de la maladie nous devons trouver une autre façon de vivre et de voir la vie , car la société ne nous autorise pas à la différence…c’est la société qui n’a pas encore évolué sur le sujet.

    #11400

    sitelle
    Participant

    Pour mon amie Bernadette, son cancer a été diagnostiqué par un oncologue suite à une biopsie, mais il n’était pas encore déclaré. En 95, elle avait 45 ans. Il a préconisé des mammo/écho de contrôle tous les 6 mois, ce que sa généraliste lui a refusé de prescrire sous prétexte qu’elle était trop jeune, et qu’elle n’y avait pas droit. Après beaucoup d’insistance elle lui a fait une ordonnance d’une mammographie (d’un sein…mais oui, ce qui a beaucoup amusé les radiologues) Ils ont moins ri en voyant les clichés et deux jours plus tard, en octobre 97, (47 ans) on lui enlevait un cancer in situ, plus ce qu’on pouvait d’un cancer infiltrant. A la réception des résultats d’anapath. de nouveau surveillance tous les six mois. Cela n’a pas été fait. Elle a eu le bilan d’extension encore négatif, et dix séances de radiothérapie. Ce n’est qu’en 2002 qu’elle a revu un médecin pour un scanner vertébral. Métastase lombaire. (L6) Alors la galère hormonothérapie, radiothérapie, chimiothérapie a commencé. Jusque là elle avait travaillé à plein temps comme professeur de collège. Elle a du s’arrêter là. Les vertèbres ont été peu a peu envahies, puis le bassin, les embols des métastases vertébrales ont provoqué des embolies pulmonaires, qui ont mis en évidence des métastases pleurales. On lui a fait une symphyse. De 2004 à 2011, les métastases ont continué malgré les traitements de plus en plus lourds. On a même essayé une cimentation des vertèbres sur des tumeurs condensantes, pour lui dire ensuite que ça n’aurait pas dû être tenté. Elle est décédée à 60 ans parce qu’elle avait résisté longtemps, grâce à son travail tant qu’elle a pu, grâce à la peinture et l’écriture ensuite. Mais l’apparition du cancer date de ses 45 ans. Certes ce n’est pas très jeune, mais pas non plus très âgé…
    Maintenant je suis effarée quand je vois des diagnostics tellement précoces 20 ou 25 ans souvent. C’est la raison pour laquelle ailleurs dans mes interventions j’ai prêché pour le dépistage systématique quel que soit l’âge.

    #11399

    candy joly
    Membre

    Pour ma part , nous avons découvert mon cancer du sein après l’arrivée de mon troisième fils et les exens vous ont révélés un cancer lent invasive qui semblait être la depuis mes 20 ans environ …les médecins m’ont permis de vivre plus longtemps malgre les péripéties d’un cancer qui a déstabilisé ma vie de femme
    Par ailleurs les lois ne sont pas du tout adaptées pour les jeunes parents qui ont un cancer …il en est de même par rapport a la reconstruction , La prise en charge des prothèse qui n’est pas tout jours a 100% car il parait que ce n’est pas de l’orthopédie selon le tarex!…je ris jaune ….
    Nous pouvons aussi parler de l’invalidité qui nous cloisonne dans un travail a durée limite malgré notre âge et notre volonté
    Certes la fatigue chronique est la même si très souvent les médecins arguent une incompréhension …

    Je crois que j’ai résumé

    De mon côté j’essaye positiver même si je râle 😉

11 réponses de 1 à 11 (sur un total de 11)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.