Appel à prévenir la probable pénurie du technétium 99, élément essentiel en médecine nucléaire

Appel à prévenir la probable pénurie du technétium 99, élément essentiel en médecine nucléaire

Le technétium 99 est une élément radioactif indispensable pour la réalisation des scintigraphies, des examens diagnostiques d'importance majeure en oncologie, cardiologie, neurologie, endocrinologie, urologie, pneumologie... et il risque de manquer drastiquement dans les années à venir.

En 2015, le réacteur Osiris de Saclay, seul producteur de technétium en France, fermera ses portes sous l'avis de l'Autorité de la Sureté Nucléaire. En attendant la mise en service du réacteur Jules Horowitz prévue pour 2018, la disponibilité de cet élément pourra subir une pénurie importante dans la période entre 2016 et 2018.

Dans son Rapport au Gouvernement, l'Académie Nationale de Médecine a souligné l'impossibilité de substitution du technétium pour la plupart des examens scintigraphiques et lesconséquences graves pour des dizaines de milliers de patient(e)s. Le Gouvernement va devoir prendre bientôt une décision au sujet de la fermeture ou de la prolongation en activité du réacteur Osiris.

Pour cela, nous appelons les Pouvoirs Publics à mettre tout en œuvre pour éviter qu'une telle carence impacte de façon dramatique les personnes actuellement malades et les futurs patients. Une tribune à ce sujet a été publiée par Giovanna Marsico sur l'édition du Huffington Post du 27 juillet dernier.

Nous serons ravis que vous souteniez cette action et signiez notre pétition !

PARLER DE SANTÉ SUR LE WEB, QUELLE(S) CONSÉQUENCE(S) ?

PARLER DE SANTÉ SUR LE WEB, QUELLE(S) CONSÉQUENCE(S) ?

 Nous vous proposons de participer à une large enquête nationale sur les données de santé informelles, les traces numériques que nous laissons sur le web, les réseaux sociaux... via un sondage intitulé "Parler de santé, sur le web, quelle(s) conséquences ?"

 

 

 

 

Accès à l’innovation en cancérologie : quelles évolutions pour les patients en 2014 ?

Accès à l’innovation en cancérologie : quelles évolutions pour les patients en 2014 ?

Notre enquête sur  l'accès aux thérapies innovantes vient de se cloturer. Mille mercis aux 678 personnes qui ont participé et rendez-vous le 14 février pour  la résititution des résultats !

 

 

 

 

Cancer : les malades touchés au portefeuille

Cancer : les malades touchés au portefeuille

  • Page:
  • 1
  • 2
Les inégalités sociales semblent constituer un enjeu majeur selon vos témoignages : prise en charge des à-côtés pour Nolme par exemple, prise en charge des enfants, frais de transports, indemnit […]
Lire la suite
C'est parmi les populations les plus socialement fragiles que l'on trouve le plus d'abandon ou d'irrégularités du parcours de soin : qui va garder les enfants pendant les soins, comment avancer les […]
Lire la suite
J'en reviens à ma proposition de revoir le 100% - il faut qu'il prenne en charge les "a-côtés" de la maladie pour permettre une qualité de vie bien meilleure. Cette différence de soins ne doit pl […]
Lire la suite
Prix du cancer: la double peine D'après la Ligue contre le cancer, les malades déboursent en moyenne plus de 800 euros de leur poche au cours de leur traitement. Il s'agit là d'une moyenne: sach […]
Lire la suite
L'hôpital public et les centres de lutte prennent heureusement en charge la plupart des soins de support. Mais il n'est jamais fait mention des effets à long terme des traitements, sur la peau, les […]
Lire la suite
Il y a ici une inconscience ? méconnaissance ? des médecins qui prescrivent ces dispositifs et qui peuvent très bien les faire figurer sur le volet ALD de leur ordonnance, pour qu'ils soient ainsi […]
Lire la suite
  • Page:
  • 1
  • 2
Cancer : les malades touchés au portefeuille
AddThis Social Bookmark Button