Dossiers

La prise de décision partagée

Le dossier de ce mois est consacré à la décision médicale partagée (ou SDM, Shared Decision Making en anglais).

Tout d’abord, rappelons le concept de décision médicale partagée : selon l’HAS, cette expression désigne

un modèle de décision médicale qui décrit deux étapes clés de la relation entre un médecin ou, plus largement, entre un professionnel de santé et un patient, que sont l’échange de l’information et la délibération en vue d’une prise de décision acceptée d’un commun accord concernant la santé individuelle d’un patient. (Source HAS)

À ce sujet, retrouvez notre papier ICIhas

Dans la décision partagée, le médecin et le patient échangent activement des informations et examinent les différentes options de traitement dans le but de prendre une décision en partenariat ; cela implique un échange bidirectionnel dans la mesure où le médecin transmet des informations techniques de manière claire, objective et compréhensible et le patient fait part des informations qu’il a pu recueillir avant la consultation et de ses valeurs.

A ce propos, Emmanuel Hirsch souligne que la décision médicale partagée permet de

confronter ses exigences, savoirs, expertises, expériences, représentations, appréhensions dans le cadre d’un échange qui engage réciproquement, permet de mieux saisir le sens d’une décision comprise comme relevant d’un ‘commun accord’. (Continuer à lire)

Quelles aides peuvent être apportées au patient pour faciliter sa participation aux décisions qui concernent sa santé individuelle ? Des supports – papier, vidéo, multimédia – peuvent être mis à disposition des patients afin de :

  • rendre explicite la décision à prendre et les raisons qui nécessitent qu’elle soit prise ;
  • guider le patient afin qu’il hiérarchise les options disponibles selon ses préférences en fonction des bénéfices et des risques qui ont de la valeur, de l’importance pour lui, et de son degré de certitude vis-à-vis de ses préférences ;
  • expliciter les étapes du processus décisionnel et de communication avec les autres personnes impliquées dans la décision (médecin, famille, proches).

La décision en cancérologie : aspects médicaux, organisationnels et éthiques a été le thème de la 9eme édition des RCFr, Les Rencontres de la Cancérologie Française.

rcfr16À cette occasion, Cancer contribution a présentéles éléments issus de l’étude TemA Cancer concernant La décision partagée à l’épreuve des faits.

TemA Pink

La décision partagée aux Rencontres de la Cancérologie Française

La décision partagée : notre engagement

En 2014, Cancer Contribution, en partenariat avec Gustave Roussy, le Centre Régional contre le cancer Léon Bérard de Lyon, l’université Claude Bernard Lyon 1 a créé FREeDOM (French group for Shared Decision Making [SDM]), un groupe de réflexion et d’action francophone. A la base de la création de FREeDOM un constat : malgré l’avancée de la réflexion et des pratiques de décision partagée dans de nombreux pays anglo-saxons (mais aussi francophones) et la demande croissante des patients (ou, plus largement des citoyens), la diffusion des pratiques de décision partagée en France reste très faible. Aujourd’hui les activités du groupe FREeDOM poursuivent, notamment grâce à des rencontres annuelles, à Paris ou à Lyon, et la création d’un site internet (en cours de réalisation !)

Pour en savoir plus sur la création du groupe FREeDOM et l’implication de Cancer Contribution, c'est par ICI !

Par ailleurs, des membres de FREeDOM sont impliquées activement dans l’organisation du 9th International Shared Decision Making Conference, qui aura lieu à Lyon du 2 au 5 juillet 2017. Plus d’informations, appel à communication et inscriptions ICI.

freedom

__________________________________________________________

Pour aller plus loin :

Patients et professionnels : comment décider ensemble dans une relation en pleine évolution ?Autonomie du patient, information du patient, droits du patient, prise de décision partagée, démocratie sanitaire, responsabilités et devoirs du médecin : nous en avions parlé lors des RCFr 2014 à l’occasion de la table ronde Patients et professionnels : comment décider ensemble dans une relation en pleine évolution ? Pour la revoir, c’est ICI.

Une posture parfois « paternaliste » du corps médical fait obstacle à la « décision thérapeutique partagée », retrouvez la dépêche APM par Par Pierre MARTIN, à l'université d'été de l'Anap, ICI.

Date de mise en ligne : 12 / 7 / 2016.

Dernière mise à jour : 1 / 31 / 2017.

Vous devez bénéficier d'un compte sur Cancer Contribution pour pouvoir poster un commentaire.