Récits du cancer en France, Italie, Portugal et Australie

pays étrangers

Comment se déroule la prise en charge de la personne atteinte du cancer dans des pays étrangers? Quels sont les éléments communs et quelles sont les différences dans l’organisation des soins ?

Afin de répondre à ces questions, Cancer Contribution participe à une étude internationale menée en Italie (Fondazione Istud), au Portugal (University of Porto), en Australie (School of Humanities, Languages and Social Science at Griffith University, Brisbane) et en France.

Cette étude s’inscrit dans la perspective de la « recherche narrative » qui « rend hommage aux histoires de maladie[1] » dans le but de contribuer à identifier des pistes de réflexion pour améliorer le système de santé[2] : pour cette raison, nous vous invitons à « mettre en récit » votre expérience de maladie en suivant un script (une piste d’écriture). Cette piste a été initialement élaborée en anglais ; les mots qui la composent ont été attentivement choisis et appartiennent à un « langage universel[3] ». Ensuite, cette piste a été traduite en trois langues (français, italien et portugais).

Elle est composée par six parties :

  1. Avant la maladie…
  2. Puis quelque chose m’est arrivé…
  3. Les choses n’étaient plus comme avant…
  4. Maintenant…
  5. Demain…
  6. En écrivant mon histoire…

Nous vous invitons à partager votre expérience en remplissant cette piste ; cela nous permettra de comparer les expériences et les parcours de soins dans les quatre pays qui participent à la recherche.

L’objectif final de cette étude est d’interroger et de comparer la prise en charge de la personne malade dans différents pays.

La première phase de cette recherche est terminée : nous avons reçu des nombreux témoignages, merci votre participation !

Date de mise en ligne : 16 février 2017

Dernière modification : 17 mars 2017

________________________________________________________________________

 

 

 

[1] CHARON (Rita), Narrative Medicine – Honoring the Stories of Illness, 2006.

[2] GREENHALGH (Trisha), Cultural contexts of health: the use of narrative research in the health sector, 2016.

[3] Le « script » a été élaboré sur la base du Natural Semantic Metalanguage (NSM) : pour plus d’information : http://bit.ly/1XUoRRV)

Laisser un commentaire