Cancer : les molécules innovantes sont-elles trop chères ?

Le coût des traitements innovants est au centre du débat depuis quelques mois : nous en avons parlé ici.

 
Le forum Science, recherche et société a donc donné l’occasion pour revenir sur ce sujet, notamment lors du débat Cancer : les molécules innovantes sont-elles trop chères ?
 
cnam2A la table ronde, animée par la journaliste Pascale Santi, ont participé :
 
  • Éric Baseilhac, directeur des Affaires Économiques et Internationales des Entreprises du médicament;
  • Giovanna Marisco, directrice de l’association Cancer Contribution;
  • Jean-Paul Vernant, professeur émérite d’hématologie à la Pitié Salpêtrière et auteur des recommandations pour le 3ème plan cancer.

cnam1

Éric Baseilhac a prix la parole en premier et il a expliqué que le processus de recherche qui porte à un médicament est très coûteux et très long : 12 ans environ.
 
Une assertion contestée par Jean-Paul Vernant selon lequel la recherche est plus rapide qu’auparavant (4 ans en moyenne, pas 12!). En plus d’être largement financée par les pouvoirs publiques.
 
Le professeur Vernant rappelle que
Le malade n’est pas un consommateur comme les autres. L’industrie pharmaceutique devrait être éthique.
 
Comment trouver un équilibre entre les enjeux économiques et une mise à disposition des traitements à des prix viables pour les systèmes de santé ?
 
Giovanna Marsico souligne le rôle des professionnels de santé :
Pour une meilleure gestion des couts, il existe aussi une responsabilité du professionnel de santé lors des prescriptions.
 
La table ronde se termine avec un témoignage venant du public : les personnes malades connaissent parfaitement le prix de leurs traitements, et cela les amène à culpabiliser.
 
Le débat reste ouvert et vos témoignages sont les bienvenus
 
——————————————————-
Date de publication : 05/26/2016