Après le cancer, la précarité