Comment les hôpitaux s’organisent pour protéger et poursuivre les soins des personnes atteintes de cancer ? Exemple de l’Île de France

Remerciement pour les soignants

Par solidarité, l’APHP (Assistance Publique des Hôpitaux de Paris) a mis en accès libre sa base documentaire, soit toutes les recommandations produites ses dernières semaines pour lutter contre le coronavirus. Cette base est actualisée en permanence. Elle est destinée aux professionnels de santé pour les aider à avoir les dernières informations utiles en fonction de la pathologie de leur patient.

Nous la décryptons aujourd’hui pour vous, pour vous informer et vous montrer le travail exceptionnel réalisé par nos soignants pour s’organiser et aider la population à rester en bonne santé. 

En ce qui concerne les cancers solides et les cancers du sang, l’ARS Île de France a émis des recommandations d’organisation des soins pour la région parisienne. Elles sont basées sur les recommandations du Haut conseil de la santé publique (HCSP).

Deux priorités : 

– protéger les personnes atteintes d’un cancer 

– poursuivre les traitements en fonction des situations.

 

Quelles sont les mesures mises en œuvre ?

  • Les RCP, les réunions pluridisciplinaires permettant de prendre des décisions médicales à plusieurs, sont maintenues. Il est recommandé qu’elles se fassent par téléconférence.
  • Certains hôpitaux ont été dédiés à la prise en charge des cancers, tandis que d’autres sont dédiés à la prise en charge du Covid19 :
    • les populations ayant un cancer sont donc séparées de la population générale.
      Deux CLCC (Gustave Roussy et Curie) et des établissements qui n’ont pas vocation à traiter les patients atteints de Covid19 ont été déterminés (on parle de niveau 3 et 4). 
    • Une exception en hématologie, on vous en parle ci-dessous.

    • les patients ayant un cancer et Covid 19 seront pris en charge par les services des hôpitaux dédiés au Covid (on parle de niveau 1 et 2).
    • un espace dédié a été mis en place par exemple à Gustave Roussy pour dépister les patients et le personnel.

La liste des hôpitaux est en dernière page des recommandations, avec au moins un établissement de niveau 4 par département. 

Concrètement, comment vont se poursuivre les traitements nécessitant des déplacements ?

  • Chirurgie : les patients dont les chirurgies ne peuvent pas être reportées seront adressés vers un des deux CLCC (Gustave Roussy et Curie) ou des établissements de niveau 3 et 4 en fonction du type de chirurgie. 
  • En chimiothérapie : 
    • votre oncologue vous proposera dans la mesure du possible un changement de traitement pour que vous puissiez poursuivre vos soins chez vous (HAD ou traitement oral),
    • s’il maintient votre traitement, il sera fait dans des locaux dédiés où des mesures de protection adaptées sont mises en place (port de masque, gel hydroalcoolique, nettoyage des lieux …)
  • En radiothérapie : 
    • votre oncologue envisagera de repousser les traitements non démarrés qui le peuvent sans préjudice
    • pour les traitements démarrés, leur poursuite est recommandée avec une séparation des patients en fonction de leur statut viral et des mesures de protection et de nettoyage renforcées (port de masque, gel hydroalcoolique, nettoyage des lieux …)
    • le traitement de certains cancers pourront être reportés comme la curithérapie pour le cancer de la prostate à bas risque.
  • En hématologie : 
    • les patients atteint d’un cancer hématologique nécessitant un traitement lourd sont habituellement pris en charge dans les services d’hématologie d’un des 15 établissements franciliens de niveau 1et 2 pour le Covid.
      Il est demandé de ne pas mobiliser ces services pour les patients Covid-19 afin de préserver les capacités de soins pour les patients. Les patients avec des traitements lourds continuent donc a être suivis dans leur service.

Comment les hôpitaux s’organisent pour éviter l’exposition au Covid 19 ?

  • Mesures barrières dès l’entrée de l’hôpital
  • Pour les personnes non hospitalisées
    • Favoriser la téléconsultation (suivi du traitement oral, suivi post traitement). Le suivi psychologique est maintenu par les établissements. 
    • Si un examen est nécessaire à l’hôpital ou en hôpital de jour, c’est toujours possible. L’hôpital organise à l’entrée, une séparation des personnes avec une infection probable ou confirmée, le port de masque pour les patients immunodéprimés, et limite la durée et les zones d’attentes au sein de ses services. Certains hôpitaux étendent les plages d’ouvertures pour limiter les temps d’attentes.
  • Pour les personnes hospitalisées
    • Les visites des proches sont suspendues, malheureusement pour le moral, mais pour le bien de tous. Lorsqu’un patient ne peut pas communiquer, les retours que nous avons eu sont que les soignants s’organisent pour tenir informés les proches tous les jours.
    • Gustave Roussy et Curie sont dédiés à la prise en charge des patients non covid19.

Enfin comment les soins des personnes ayant un cancer et Covid19 sont organisés ?

  • Avant tout il est recommandé de confirmer du diagnostic Covid-19 par un prélèvement en général chez soi.
  • Pour les personnes sans symptômes ou avec peu de symptômes, l’équipe médicale en lien avec l’oncologue discutera de la poursuite du traitement contre le cancer et éventuellement la venue dans une unité dédiée.
  • Pour les personnes avec des symptômes plus importants ils seront pris en charge par les hôpitaux de niveau 1 et 2. Là encore une attention des soignants nous a été remontée pour tenir les proches informés tous les jours. 

En cas de suspicion d’un cancer, le dépistage se poursuit, notamment dans les 2 CLCC.

Rejoignez-nous chaque jour à 20h pour remercier les soignants pour leur exemplarité et leur noblesse, et rendons leur travail plus facile en restant chez nous.

Prenez soin de vous,

Prenez soin d’eux, 

#RestezChezVous !

Retrouver le lien vers les recommandations de l’ARS Ile de France destinées aux professionnels de santé : https://bit.ly/recoARSIDF

1 commentaire sur “Comment les hôpitaux s’organisent pour protéger et poursuivre les soins des personnes atteintes de cancer ? Exemple de l’Île de France”

Les commentaires sont fermés.