Congé proche aidant, allocation journalière du proche aidant (AJPA), quels sont vos premiers retours d’expériences ?

Le proche aidant accompagne et assiste au quotidien une personne de son entourage, souffrante et/ou âgée et/ou en situation de handicap.  La situation reste parfois compliquée à assumer pour les aidants qui ont besoin d’une aide financière. Le congé proche aidant ou allocation journalière, destinée aux proches aidants que vient de mettre en place le décret du 1er octobre 2020, entend répondre à certaines de ces difficultés et vise à aider au quotidien les aidants. 

Dans le cancer,  

  • 56% des aidants déclarent que l’aide qu’ils apportent, occasionne des dépenses financières,
  • 10% des aidants dépensent plus de 200 euros par mois pour aider leur proche malade,
  • 10% des aidants ont dû arrêter ou adaptés leur activité professionnelle pour aider leur proche atteint d’un cancer.*

Qu’est-ce que le congé du proche aidant ou allocation journalière ?

Le congé du proche aidant ou allocation journalière permet à un salarié de cesser son activité professionnelle afin de s’occuper d’une personne dépendante, handicapée ou atteinte d’une pathologie grave comme le cancer. Ce congé est accessible sous conditions (lien familial ou étroit avec la personne aidée, résidence en France de la personne aidée). Ce congé est fractionnable dans une limite de 3 mois renouvelable sur une année, mais ne peut excéder 12 mois sur la totalité de la carrière du salarié.

Cependant, le salarié ne peut exercer aucune activité professionnelle pendant la durée de congé, excepté être employé par la personne aidée lorsque celle-ci perçoit l’APA ou la PCH

Le congé de proche aidant n’est pas rémunéré par l’employeur (sauf dispositions conventionnelles ou collectives le prévoyant).

Toutefois, le salarié peut percevoir une allocation journalière du proche aidant (AJPA).

Vous pouvez également consulter notre nouvelle brochure sur les proches aidants disponible à la fin de l’article suivant : Les proches aidants, les combattants silencieux.

L’allocation journalière du proche aidant, plus qu’une aide financière.

L’allocation journalière du proche aidant (AJPA) est une aide financière pour l’aidant familial qui a dû réduire ou, dans un cas extrême, cesser complètement son activité professionnelle dans le cadre du congé du proche aidant, afin de soutenir correctement un proche atteint d’une pathologie comme le cancer, ou en situation de handicap ou de perte d’autonomie due à l’âge.

Depuis le 30 septembre 2020, les personnes aidantes bénéficient de l’aide, sous réserve de certaines conditions cumulatives, en particulier :

L’aidant doit :

  • avoir lien étroit avec la personne qu’il aide. Par exemple, un conjoint, un concubin ou pacsé, personne avec laquelle elle réside ou bien qu’elle aide régulièrement ;
  • être salarié du secteur public ou privé, avoir demandé un congé du proche aidant à son employeur. À noter que l’AJPA peut être attribuée sous certaines conditions aux bénéficiaires d’indemnités chômage ;
  • avoir une résidence stable et régulière sur le territoire français, tout comme son aidé ;
  • le taux d’incapacité de l’aidé doit être égal ou supérieur à 80 %. La maison départementale des personnes handicapées doit reconnaître officiellement ce taux ou bien avoir un degré de dépendance déterminé par le Conseil départemental.

L’aidant ne reçoit pas l’AJPA si :

  • le proche aidé rémunère l’aidant ;
  • il perçoit déjà des prestations, allocations ou indemnités non cumulables ;
  • avoir perçu 66 jours au cours de sa carrière professionnelle.

Montant de l’allocation journalière du proche aidant**

Le montant de l’allocation journalière du proche aidant est fixé en 2020 à :

  • 43,83€ par jour pour les personnes qui vivent en couple ; 
  • 52,08€ par jour pour une personne vivant seule ;

L’indemnité se limite à 22 jours par mois et peut être versée à la demi-journée, sauf pour les demandeurs d’emploi.

Comment obtenir l’allocation journalière du proche aidant ?

L’aidant doit effectuer la demande auprès de la Caisse d’allocations familiales (CAF) ou bien de la Mutualité sociale agricole (MSA) pour les assurés du régime agricole.

La demande peut se faire via le formulaire cerfa n°16108*01  « Demande d’allocation journalière du proche aidant ».** Le bénéficiaire recevra alors chaque mois une attestation à compléter.

 

Pour en savoir plus sur le congé proche aidant ou allocation journalière ou bien sur les autres aides possibles, vous pouvez également consulter notre nouvelle brochure sur les proches aidants disponible à la fin de l’article suivant : Les proches aidants, les combattants silencieux.

Quelles sont vos impressions et retours d’expériences sur ces aides ?

Vos retours nous intéressent et grâce à eux, nous pourrons relayer les difficultés rencontrées et apporter des informations complémentaires à vos questions.

Les aidants n’ont pas forcément tendance à utiliser les aides proposées, surtout en cancérologie. Utilisez-vous les aides qui vous reviennent de droit ? Avez-vous déjà testé ce type de dispositif ?

N’hésitez pas à partager votre expérience au sujet de ce dispositif aidant. Par exemple : les difficultés pour monter un dossier? le délai de réponse? etc.

Notre site est basé sur l’enrichissement mutuel et sur l’échange de vos expériences, alors  partagez les nous en commentaire sous cet article.

* Les aidants, les combattants silencieux du cancer – Rapport de l’Observatoire Sociétal des cancers – juin 2016.
**Légifrance – Journal officiel de la République française – N° 240 du 2 octobre 2020
Premier ministre, Service Public, art. Le congé de proche aidant est désormais indemnisé, 02 octobre 2020 – Direction de l’information légale et administrative 
Premier ministre, Service public, Congé de proche aidant, Mis à jour le 30 septembre 2020 – Direction de l’information légale et administrative
Image libre de droits : pixabay