L’édito DDcalé – PLAN CANCER, SEULEMENT UN AN ET DÉJÀ UN PREMIER RAPPORT

Un an, en année plan, cela fait beaucoup beaucoup plus. Tellement qu’on a l’impression que ce 3ème du nom a été baptisé y a une éternité. Eh ben non, le premier rapport d’étape vient d’être remis en main propre… au président de la République… qui ne peut donc pas s’en laver les mains.

91 pages pour faire le point sur 185 mesures. Un beau rapport… Tu bluffes Martoni… Il dit qu’il bluffe pas… Il dit qu’il voit pas le rapport… bah clique ici alors . Bref, je ne vais pas balayer ici toutes les actions… car je préfère l’aspirateur… mais me concentrer de manière totalement… et ce n’est pas le seul… subjective sur 3 sujets. On ne peut évidemment pas demander aux équipes de l’INCa et de leurs partenaires de mettre en œuvre tout cela en 12 mois et mois et mois et mois… dans la vie il y a des cactus… et quelques os.

Si j’étais honnête, je dirais que la majorité des avancées respecte le planning et cela serait vrai. Mais en même temps, qui parle des trains qui arrivent à l’heure ? Et puis, surtout, qui a dit que les journalistes faisaient toujours preuve d’honnêteté intellectuelle ? Ceci étant dit, je pointe… sans pour autant tirer à boulet rouge… sur le seul objectif où toutes les actions ont un retard, certes mineur, ou sont non-commencées : le 14 « Faire vivre la Démocratie Sanitaire ». Autant dire que pour l’instant, elle vivote.

Dans le comité de pilotage du plan, il y a trois représentants de personnes atteintes de cancer : le président de l’UNAPECLE, qui regroupe des assos pédiatriques, la présidente du CISS, cette… 8….9… 10… asso, interassos et la présidente de la Ligue. Peut-être faut-il renforcer ces représentants par d’autres acteurs de terrain ayant d’autres sensibilités comme les e-patients ? D’autant que le rapport indique -comme une invitation- que les groupes de travail sont en constitution ? C’est donc le moment où j’aimais… normal pour le week-end de la St Valentin.

Généraliser la participation des usagers dans les instances… Identifier les expériences et les pratiques innovantes en termes de participation… Établir un bilan critique de ces expériences et formuler des objectifs et des recommandations pour le déploiement de la démocratie sanitaire dans les instances de pilotage et de coordination… Voilà les objectifs objectifs de cet objectif 14. J’y ajoute la question de la formation de ces représentants, qui fait l’objet d’une mesure sous la responsabilité du CISS.

Une ambition noble… mais pas aristocratique… qui va de pair… du royaume ?…. à mon humble avis de roturier avenuances, film, cancerc l’action 7.15 sur le soutien aux expériences de « patients ressources »… PR pour les intimes… bénévoles et l’évaluation de l’apport et des conditions de leur participation à l’accompagnement des personnes atteintes de cancer. Elle est d’ailleurs elle aussi en retard mineur… sans toucher le fond. Actuellement, les associations susceptibles d’être partenaires de l’action sont en train d’être identifiées. Encore une invitation ?

Par ailleurs, petit droit de suite sur le droit à l’oubli. Le PR, pas le patient ressource mais le président de la République, ne semble pas avoir oublié sa promesse… on ne lui en a pas donné le droit… concernant cette mesure phare : Cela passera par la négociation ou par la loi. Une négociation longue où l’on verra certainement 50 nuances… de gré ou de force mais sans sadomasochisme. Même si, la concrétisation de cette mesure ne doit pas se limiter à un marchandage avec les assureurs mais intégrer une réflexion plus poussée notamment sur la notion de guérison, quand ? Sur quels critères ? Décrété par qui ? Avec quelle valeur juridico-administrative ?…

Enfin, parlons enfants… de la patrie y… et adolescents. Ca tombe bien, ce week-end, c’est la journée des cancers pédiatriques !… Bah, en fait non, c’est pas du boulot. Je ne cèdre… ais pas au marronnier mais si le peuple y ait. Je me le garde… forestier… pour la semaine prochaine…

Damien Dubois