Cancer Contribution

Toutes mes réponses sur les forums

13 réponses de 16 à 28 (sur un total de 28)
  • Auteur
    Réponses
  • en réponse à : Le rôle de l’homme en tant que proche et soutien #10597

    Cancer Contribution
    Admin bbPress

    Josiane Torralva (via Facebook): « plusieurs expériences de personnes dans la souffrance jusqu’à leurs derniers souffles de vie avec quelquefois un accompagnement que l’on a du mal à supporter (famille, amis) etc… une aide physique et morale sont nécessaire afin de les aider à lutter contre cette maladie « 

    en réponse à : Le rôle de l’homme en tant que proche et soutien #10598

    Cancer Contribution
    Admin bbPress

    Delattre Laurence (via Facebook): « Je me suis battue contre cette maladie grâce à mes deux fils âgés de 16 ans et 18 ans au moment de cette terrible annonce , ils m ‘ ont donné une force de bouffer ce crabe, de jamais baisser les bras même dans les moments les plus difficiles et cela nous a forcément rapprochés car c était pas facile de gérer leur crise d ‘ ado ! ils m’ont apporté mes repas dans ma chambre lorsque je ne bougeais plus ! »

    en réponse à : COMMENT AIDER UN PATIENT LORSQU’IL SAIT QU’IL VA MOURIR? #10568

    Cancer Contribution
    Admin bbPress

    Bonjour, merci pour votre message. Pour parler de ce sujet, Martine Castro, membre d’Europa Donna France, auteure du Blog « Mes Mots Passants », peut vous aider. Regardez son touchant témoignage sur ce sujet sur Live Contribution et envoyez lui un msg via son blog (rubrique contact) :

    http://www.livecontribution.fr/
    http://www.mesmotspassants.com/

    Nous relayons votre appel sur nos réseaux.

    en réponse à : COMMENT AIDER UN PATIENT LORSQU’IL SAIT QU’IL VA MOURIR? #10571

    Cancer Contribution
    Admin bbPress

    [b]De Sylviane -[/b] « la mort fait partie de la vie, donc il est acquis que nous devons tous partir un jour, pour ma part de n’est pas la mort qui fait peur mais la douleur. d’un autre côté, si notre vie n’a pas été telle que nous voulions, il y a les regrets, si j’avais su j’aurais agi autrement, etc, l’acceptation de la mort est difficile car notre instinct de survie est fortement ancré en nous, il y a aussi la tristesse de savoir que nous allons partir et que notre famille va continuer son chemin sans nous, alors la colère et la rébellion s’installe en nous, pour avoir été moi-même déclarée décédée, je peux comprendre la réaction de cette personne, mais elle n’est pas sur le bon chemin, il faut expliquer que la mort est une chose naturelle, contre laquelle nous sommes impuissants, il ne faut pas avoir peur d’en parler, d’évacuer le stress que cela engendre, mais il faut faire comprendre à cette personne que son attitude face à la mort n’est pas responsable, les proches vivent cela avec peine et angoisse et si en plus nous nous comportons de la sorte, nous culpabilisons nos proches, il faut donc inviter cette personne à parler de son ressenti afin que l’on puisse l’aider à accepter l’inévitable et l’acceptation de la mort, son départ sera d’autant plus dur s’il refuse, nous ne sommes pas immortels, je souhaite à cette personne de trouver la paix du coeur et de l’esprit et de profiter de chaque instant passé avec ses proches, afin de leur laisser l’image d’une personne sereine, personne ne connaît la date de sa mort, nous connaissons seulement le jour de notre naissance, alors le mieux est qu’il fasse le bilan des belles choses qu’il a faites dans sa vie, un petit bilan, ne s’arrêter que sur le positif et non le négatif, son départ sera d’autant plus doux s’il arrive à comprendre tout cela, bouder ne sert à rien, il faut avoir beaucoup de courage pour accepter, je lui souhaite d’avoir ce courage, je lui souhaite bon vent et bon voyage et qui sait, personne n’est jamais revenu de l’au delà, à quelques exceptions près, ne dit t’on pas que tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir, alors, monsieur, ne vous laissez pas aller, battez vous, vivez chaque seconde de votre vie avec amour, cela vous aidera et aidera vos proches, n’oubliez pas de leur dire que vous les aimez et souhaitez leur d’être heureux, cela aura un impact positif sur votre propre vie, bonne chance, dites vous que vous n’êtes pas seul, que des anges vous accompagnent, trouver en vous la force nécessaire pour ce grand voyage, bonne chance » (via facebook)


    Cancer Contribution
    Admin bbPress

    Merci à toutes pour ces réactions passionnées et passionnantes. Par rapport à la question initiale soulevée par Kiwfranc quant aux conséquences affectives sur la vie des jeunes femmes, que pensez-vous ? En effet, l’ensemble des contributions vont dans le sens de la femme par rapport à elle-même, ou par rapport à l’image qu’elle renvoie. Qu’en est-il du rapport au couple, voire de la notion de séduction ?

    en réponse à : Comment le couple peut-il gérer le quotidien de la maladie ? #10550

    Cancer Contribution
    Admin bbPress

    La même problématique est soulevée par un membre de la communauté:
    « En 2008, j’ai été atteint d’un carcinome prostatique qui m’a contraint à être hospitalisé dans un service de radiothérapie pendant 7 semaines.
    En suite, j’ai été placé sous hormonothérapie pendant 3 ans. Malgré ce traitement, je n’ai pu retrouvé mes relations d’avant.
    Ayant contacté, le médecin-traitant, en l’occurrence l’oncologue,il m’a conseillé de prendre du VIAGRA – Malheureusement je n ‘ai pas eu les résultats escomptés.
    Je vois que votre organisation ouvre un débat sur ce sujet  » CANCER ET SEXUALITÉ »
    Aussi, je pose la question suivante : » puis-je reprendre mes relations d’avant et comment »?
    Je vous remercie pour toute l attention que vous voudriez donner à ma préoccupation »
    Cas contributions suscitent plusieurs questions:
    Quels outils sont-ils prévus pour accompagner le patient dans les modifications de sa vie sexuelle? Quel espace est-il prévu pour cette thématique dans la relation thérapeutique? Quelle représentation les personnes non malades se font des effets des traitements sur la vie sexuelle de la personne malade?

    en réponse à : Comment le couple peut-il gérer le quotidien de la maladie ? #10552

    Cancer Contribution
    Admin bbPress

    @Jean-Luc – pour nous, il n’y a pas de sujet tabou… Vous pouvez répondre en direct sur la plateforme. Si toutefois vous estimez que le msg privé est plus adapté, merci de nous envoyer votre réponse à contact@cancercontribution.fr et nous la ferons suivre.

    en réponse à : La parole aux proches et aux familles… #10559

    Cancer Contribution
    Admin bbPress

    Pouvez-vous nous envoyer le fichier Word par email, nous le mettrons en ligne.

    en réponse à : La parole aux proches et aux familles… #10561

    Cancer Contribution
    Admin bbPress

    L’accompagnement vers la mort, un sujet très difficile à aborder tant notre nature nous pousse à ne pas envisager cette possibilité jusqu’à ce qu’elle s’impose à nous. Comme l’a si bien montré Selectime, il faut savoir écouter les malades et ne pas avoir peur de parler de la mort. La nier et faire comme si cela n’allait jamais arriver peut créer un grand vide et une grande solitude autant chez le malade que pour les proches. Quelles ont été vos derniers mots, dernière réaction vers un proche ? Vous étiez-vous préparé à ce moment ? Si oui cette préparation était elle suffisante pour faire face à cette épreuve ?

    en réponse à : Maman de jeunes enfants et traitements #10508

    Cancer Contribution
    Admin bbPress

    Bonjour Isabelle,
    effectivement, les cas de plus en plus fréquents de femmes jeunes traitées pour 1 cancer renforcent le besoin d’une prise en charge des enfants pendant le traitement. Pour celles qui n’ont pas de mutuelle, les solutions actuelles sont invivables. Je retiens votre idée d’une garderie à l’hôpital. Je m’adresse aux autres membres du site : pensez-vous que c’est une suggestion à mettre en avant ?

    en réponse à : Quelle place pour les proches et la famille? #10514

    Cancer Contribution
    Admin bbPress

    Voila qui est fait Sitelle et c’est une très bonne initiative. Je lance une première question d’importance : comment faire pour se ménager, afin d’avoir la force d’accompagner un malade. Qu’est-ce qui aide le plus à « tenir » ?

    en réponse à : Quelle place pour les proches et la famille? #10519

    Cancer Contribution
    Admin bbPress

    De la page Facebook de Cancer Contribution:
    C’est un sujet très important qui hélas n’est pas pris en compte… Donc la vie de la famille du malade est chamboulée !!!
    Culpabilité pour le malade, éclatement de certaines familles, de beaucoup de couples !!!!
    Une prise en charge psychologique devrait être proposée au moment de l’annonce de cette lourde pathologie qui s’introduit dans la famille et surtout dans le corps du malade !!!
    Merci de parler de cela…


    Cancer Contribution
    Admin bbPress

    Matinée paresseuse d’un dimanche de long week-end. Une conversation surgit sur la page Facebook de la reine des e-patients, Catherine Cerisey. Un homme vient d’écrire sa rage et son malheur sur le post. « [url=http://catherinecerisey.wordpress.com/2010/04/22/cancer-du-sein-et-sexualite-un-sujet-encore-tabou/]Cancer du sein et sexualité[/url] » de Catherine, il réagit avec virulence à la transformation que la maladie impose à sa vie de couple.
    Les réactions de la communauté ne tardent pas et sont très vivaces.
    La suite : un débat sur la place de l’homme, les attentes de la personne malade, les impacts de la maladie dans la projection d’un couple.
    La maladie engendre des répercussions émotionnelles, psychologiques, sociales et pratiques chez la femme et sur les autres membres de la famille. Les troubles engendrés par le cancer sont souvent éprouvants pour le conjoint, modifiant la relation du couple, les habitudes de vie, le rôle de chacun au sein de la famille ainsi que l’équilibre familial. Le conjoint est souvent perçu comme une source importante de soutien pour la femme. Par ailleurs, les traitements du cancer du sein sont souvent pénibles et peuvent engendrer des conséquences plus ou moins importantes sur le couple, ainsi que des changements corporels qui ont un impact sur l’intimité.
    La dimension du « nous » caractéristique du couple laisse sa place à celle du « moi malade » et du « moi accompagnateur ». La vie du couple s’inscrit dans l’urgence des soins, de leurs effets au quotidien et, à coté de la souffrance du protagoniste, la souffrance du conjoint est réelle, mais souvent autocensurée.
    Dans quelle mesure les conjoints se sentent-ils impliqués dans l’accompagnement de leur proche ? Quelle attente développe la société quant à la responsabilité du conjoint ? Quels sont les obligations que celui-ci estime devoir assumer ? Dans quelle mesure peut-il trouver sa place ? « Pour le meilleur ou pour le pire » est-ce un paradigme valable ?

13 réponses de 16 à 28 (sur un total de 28)