La démocratie en santé renforcée par les mesures du Ségur de la Santé

Suite aux conclusions du Ségur de la santé, le gouvernement a pris la décision de mettre en place 33 mesures pour accélérer la transformation du système de santé. Il est important de saluer celles qui visent à privilégier la qualité des soins à travers l’accélération de la sortie du « tout T2A », la formation, le recrutement et la revalorisation des soignants, la simplification de l’organisation des soins, ou le renforcement de l’accès aux soins non-programmés par exemple.
Il est également primordial de mettre en avant celles qui ont pour but de renforcer la démocratie en santé et de lutter contre les inégalités.

En voici la synthèse :

  • Pour plus de démocratie sanitaire, le gouvernement s’engage à renforcer

    • la place des représentants des usagers dans chaque établissement (En savoir plus sur la mesure 22 dans le lien ci-dessous)

    • les CRSA (Conférences régionales de santé et d’autonomie) afin d’en faire des véritables « parlements de santé ». Dotés de moyens propres, elles auront pour mission d’encourager les initiatives territoriales visant à engager les usagers et leurs représentants sur la sécurité, la qualité et la pertinence des soins et de l’accompagnement médico-social. (En savoir plus sur la mesure 32 dans le lien ci-dessous)

  • Pour lutter contre les inégalités de santé, le ministre a prévu la mise en place de programmes multidisciplinaires dans les régions, de renforcer les actions des ARS vers les travailleurs pauvres, mais aussi les 400 permanences d’accès aux soins de santé (PASS) qui prennent en charge les patients sans droits dans les hôpitaux. Les mesures prévoient le développement de 60 centres de santé participatifs avec une offre adaptée aux populations des territoires défavorisés.
    Enfin, pour toucher les populations les plus difficiles à atteindre, des équipes mobiles pluridisciplinaires (PASS mobiles) seront développées et l’offre psychiatrique sera renforcée dans la population. (En savoir plus sur la mesure 27 dans le lien ci-dessous) 

Ces mesures renforcent notre volonté de continuer à être un partenaire ressource unique de démocratie en santé dans le cancer et lutter contre les inégalités, en utilisant notamment notre plateforme collaborative afin de remonter les attentes des patients et de leurs proches, mener des activités de plaidoyer et accompagner l’innovation en santé dans les territoires et en sciences humaines et sociales.

Pour télécharger les 33 mesures cliquez ici