Le cancer, c’est du cinéma… mais pas de la comédie ! 


L’édito DDcalé du 1er août 2014.

Après quelques recherches journalistiques poussées… ça veut aller un peu plus loin que Wikipédia…, j’ai référencé quasiment une centaine de films où le cancer est le sujet principal ou au moins un des ressorts qui fait rebondir le scénar-io… mon frère ! Le constat est que bah, c’est pas très trop du drôle.

En effet, il faut souvent sortir ses mouchoirs quand l’enfant malade meurt… quand le Bataille est fini au pied de l’arbre de Noël. Certains mériteraient un Oscar… et la dame rose… Vous savez celui qui écrivait des Lettres à Dieu. D’ailleurs, avec cette maladie, on en voit de toutes les couleurs, même du More than blue.

Près de cent œuvres sur ce thème donc ! Entre le ciné et le cancer, est-ce une Love Story ?!… Ne pas confondre, eux ne sont pas dans un loft… et le film n’est pas soft. Ils peuvent parler de Femmes d’exception, de Calendar Girls, de Cléo mais juste de 5 à 7 ou même de  Magnolia… for ever ou se passent en Alabama… Monroe mais sans Marylin.

Bon Sans plus attendre, que cela soit A contre-jour ou En plein cœur, laissons s’exprimer Les Corps impatientsRestless en anglais. Par exemple, quand Le petit prince a dit… Puisque c’est ainsi, nous reviendrons mardi. Mardi matin, l’empereur, sa femme et le p’tit prince… qu’il voulait un Conte de Noël juste Pour lui,  Dark Vador lui a répondu : Tu seras mon fils et je donnerais Ma vie pour la tienne… enfin celle de Luke car c’est lui son fils en fait… faut suivre un peu !

Certes, niveau qualité et succès, c’est moins que du 50/50… Mais, c’est possible… comme SNCF… Cette année est sorti Nos étoiles contraires… enfin sont sorties car il y a plusieurs étoiles dans ce film sur deux ados malades d’amour et de cancer… bref ils ont fait Le choix d’aimer. Il a été rentabilisé en un week-end à sa sortie US ! Et sort en France fin août. Mais je vous invite… à acheter des places… pour une avant-première, le 5 août, organisée par la merveilleuse, magnifique et incontournable association Jeunes Solidarité Cancer… Comment ça, je ne suis pas objectif ?… La diffusion sera suivie d’un débat sur « Jeunes, Amours et Cancer ». Viendez nombreux, bande de Luron.

Les cinéphiles… dans ta chambre, sans dessert… seront d’accord pour dire que presque tous Les temps du cancer, Le combat pour la vie ou pour La guérison du cœur ont été exprimés.  Mais, Toutes nos envies… zut je parle encore de moi à la troisième personne… n’ont pas été satisfaites… contrairement à ce que dit Ma compagne de nuit… enfin Pour ce que je sais d’elle, d’un simple regard. Un scénario sur le cancer peut être Biutifull mais pourquoi ne pourrait-il pas être simplement drôle ? Pathos quand tu nous tiens. Allez, La guerre est déclarée contre la morosité. A quand une bonne comédie pour s’poiler sur le cancer ?… sans spoiler la fin de l’histoire.

Quelques films sortent du lot. Il n’y a qu’à voir Le bruit des glaçons… ou plutôt l’écouter puisqu’il a fait du bruit… Il s’agit d’un humour très noir, mais on ne peut ou-Blier que c’est le premier à être aussi décalé sur ce thème. Plus ancien, on peut citer Le journal intime de Nanni Moretti avec l’humour poétique, marque de fabrique de ce réalisateur italien.

Vous vous en doutez, je n’ai pas eu cette idée lors d’un Dialogue avec mon jardinier… de toutes façon, j’en ai pas, de jardinier, ni de jardin d’ailleurs, ni de balcon et y a même pas d’abeilles sur les pots de confiture…

A quand donc une bonne grosse comédie avec plein de jeux mots cocasses qui coassent, croassent et cro-ondent… comme la fourmi ? Y a plus qu’à…

Bon je n’ai pas Deux jours à tuer donc je vais m’arrêter là et partir à La maison sur l’océan car je ne peux pas Vivre ma vie sans moi. Bonnes vacances aux aoutiens et courage à Ceux qui restent. A la semaine prochaine !

Damien Dubois