Vaccin et Covid19 : Etat de la recherche

Article actualisé le 10 mai 2020

C’est la semaine européenne de la vaccination. La vaccination est à ce jour la meilleure stratégie de contrôle des infections. Elle permet ainsi de prévenir l’apparition de certains cancers du foie, à travers la prévention d’une hépatite, et de cancers gynécologique et ORL, à travers la prévention d’une infection par papillomavirus.
La découverte d’un vaccin contre le coronavirus permettrait de lutter contre la pandémie actuelle. Alors, où en est la recherche ?

En synthèse

Le monde scientifique connaît encore peu de choses sur l’infection par le coronavirus chez l’homme néanmoins, l’ensemble des chercheurs se mobilise à travers le monde. 78 vaccins sont en étude en ce moment. 

Plusieurs types de candidats-vaccins sont étudiés :  vaccin à base de virus vivant atténué (comme pour la variole, la rougeole ou la varicelle), vaccin à base de virus inactivé (comme pour la grippe), vaccin à base de protéines (comme pour le méningocoque), vaccin à base de virus recombinant (comme pour Ebola), …

Le délais estimé de mise à disposition est de 12 mois. Comme le rappelle Alexandre Bobard, chercheur et responsable de programmes de recherche translationnelle, dans la Synthèse hebdomadaire d’actualités scientifiques liées au Covid-19 de Gustave Roussy « si on regarde Ebola, notre dernier exemple en date, le vaccin a établi un record avec 10 mois entre la phase I  et III de l’étude clinique en 2015. »

Même si le développement d’un vaccin est un processus complexe et long, il est important de garder en tête que les vétérinaires connaissent bien les vaccins contre les coronavirus, et que tous les acteurs académiques, industriels et associatifs font le maximum et travaillent ensemble de manière inédite.

Pour aller plus loin en vidéo

Nous partageons aujourd’hui la vidéo très claire de l’Académie des sciences. Olivier Schwartz, Directeur de l’unité Virus et immunité de l’Institut Pasteur y aborde différents points, comme l’importance que les tests et vaccins soient sensibles au coronavirus du Covid-19 et pas aux 6 autres coronavirus connus pour infecter l’homme.  Il fait le point sur les tests Covid-19 :

  • Mieux comprendre la différence entre les tests virologiques (PCR) et sérologiques (recherche d’anticorps), les notions de sensibilité, de spécificité d’un test,de faux-positif, de faux-négatif. Ou en est-on de leur validation ? de leur utilisation ?
  • Mieux comprendre les tests de neutralisation : les anticorps produits chez les personnes infectées sont-ils immunisés? combien de temps ? Où en est la recherche ?
  • Pour le moment la Haute Autorité de Santé (HAS) a émis comme avis que ces tests ne peuvent pas être utilisés à visée de diagnostic individuel (pour savoir si on est immunisé) tant qu’il n’est pas formellement démontré un lien entre la présence d’anticorps et la protection. La recherche actuelle vise à établir ce lien.

Il rappelle que la recherche actuelle sur les vaccins est en cours pour évaluer le taux d’anticorps et de neutralisation du virus par les anticorps produit à la suite d’une vaccination par un candidat vaccin.

Frédéric Tanguy, Chef du laboratoire d’innovation vaccinale de l’Institut Pasteur, y présente comment on fabrique un vaccin et où en est la recherche sur le vaccin candidat Covid-19 développé par l’Institut Pasteur. (à la minute 32)

4 autres experts se succèdent pour présenter, le plus clairement possible:
l’avancement des connaissances sur les médicaments qui ont une chance de marcher et pourquoi,
– la situation de l’épidémie,
– le traçage numérique,
– le futur de l’épidémie
.

La recherche avance, d’ici là prenez soin de vous !

Article actualisé le 10 mai 2020

Source : Covid-19 News de Gustave Roussy – 22 avril 2020; Académie des Sciences