fbpx
retour à S'informer

21 jours pour sensibiliser aux inégalités liées au cancer

Pour la journée mondiale contre le cancer, nous avons saisi l'opportunité des élections présidentielles pour sensibiliser #Pour des soins plus justes en cancérologie.
Chaque semaine pendant 21 jours nous mettrons en avant sur quoi nous devrions travailler #pourdessoinsplusjustes en cancérologie.

Et vous que diriez-vous à notre futur.e Président.e de la République ?

Le saviez-vous ?

Chaque année en France 382 000 personnes sont diagnostiquées d’un cancer. 46% sont des femmes, 54% des hommes. Chez les femmes le cancer le plus fréquent est le cancer du sein, suivi par le cancer colorectal. Chez les hommes c’est le cancer de la prostate, suivi par le cancer du poumon et le cancer colorectal.

Le cancer impacte toutes les sphères de la société et accentue les inégalités.

Il est important d’avoir conscience de ces disparités et les barrières à l’équité, pour pouvoir agir efficacement pour une prise en soins plus équitable et accessible à tous.

Les sources d’inégalités ou d’iniquités sont nombreuses : les normes liées au sexe, les populations minoritaires, le niveau socio-économique, le droit à l’oubli, la fracture entre milieux ruraux et urbains, le statut de réfugié, le déplacement forcé et la stigmatisation.

Durant cette première semaine de sensibilisation, nous abordons l’impact économique et l’impact géographique.


Le cancer a un impact économique majeur qui accentue les inégalités :

  • Impact sur le travail : n’est pas le même pour les professions libérales et salariés ; pour les jeunes étudiants et les adultes dans l’emploi, pour ceux qui ne peuvent pas s’arrêter…
  • Engendre des frais de transport, des frais d’hébergement
  • Reste à charge « thérapeutique » (crème, perruque, soins de supports ou de confort…)

De plus :

  • 56% des aidants déclarent que l’aide qu’ils apportent occasionnes des dépenses financières.
  • 10% des aidants dépensent plus de 200 € par mois pour aider leur proche malade.
  • 10% des aidants ont dû arrêter ou adapter leur activité professionnelle pour aider leur proche atteint d’un cancer.


La prise en charge du cancer n’est pas la même partout en France !

La situation géographique engendre :

  • Difficultés d’accès aux :

– professionnels de santé, aux experts des cancers rares

– programmes de dépistage, de prévention

– molécules innovantes, aux protocoles de recherche

  • Impact des longues distances sur la vie quotidienne : travail, garde d’enfant…

Ces dernières années, des mesures ont été mises en place (délégation d’actes médicaux, téléconsultations, exercices regroupés, maison de santé). Ces solutions, déjà testées, peuvent enrayer partiellement l’accroissement des inégalités, mais ne suffisent pas.



Pathologies multiples : cancer + autres maladies = inégalités ?

Les pathologies multiples peuvent avoir un impact sur :

  • la prise en charge
  • la tolérence des médicaments
  • la qualité de vie

De plus, cela fait augmenter la consommation de soins et peut engendrer des risque de refus de soins.

Vivre et gérer la coexistence de plusieurs maladies est une situation de santé complexe de plus en plus fréquente et le risque de s’y trouver confronté augmente avec l’âge.

Vivre et gérer le cancer à la lumière des autres maladies chronique nécessite une prise en soins adaptée.

Dans cette situation, la plupart des patients pensent et vivent leur cancer comme un problème articulé aux autres problèmes de santé. Les maladies en jeu s’articulent, entrent en contradiction ou en synergie. Elles impactent le parcours du patient et doivent inciter à visiter les liens entre le quotidien de la maladie (prise en charge, physiologie, médicaments, travail de soin…) et les activités sociales des malades (activités de loisirs, familiales…).



Sensibiliser sur la démocratie en santé

La démocratie en santé est une démarche visant à associer usagers, professionnels et décideurs publics dans l’élaboration et la mise en œuvre de la politique de santé.

La démocratie en santé fait désormais partie intégrante de l’action sanitaire, sociale et médico-sociale. À ses débuts hésitante et perçue confusément, elle se diffuse aujourd’hui comme une culture à part entière grâce à des lois qui l’appuient et des pratiques innovantes.



Sensibiliser sur les inégalités de genres

Les inégalités de genres, limites l’accès à la prévention et au dépistage ; favorise la sous-utilisation des services de santé ; confronte à l’ignorance et aux préjugés.

Le genre est une variable de la maladie et, plus généralement, du rapport que les individus entretiennent avec leur corps, leur santé et le système de soins.

Nous sommes convaincus de la plus)value d’une approche en termes de genre, dès lors que le cancer émerge dans la trajectoire d’une vie.

Le genre, situé à l’intersection des appartenances socioculturelles et ethniques, des catégories de classe, d’âge, de territoire, conditionne encore aujourd’hui les inégalités sociales de santé et, à la fois, se trouve conditionné par elles.



Et vous que lui diriez-vous ?

Nous saisissons l’actualité des élections présidentielles pour sensibiliser les candidats et notre futur.e président.e.

N’hésitez pas à indiquer en commentaire ce que vous diriez à votre futur.e président.e de le République pour le sensibiliser et faire que la lutte contre l’impact sociétale du cancer et les inégalités sociales qu’il engendre soit une des priorités du quinquennat !

En commentaire dans notre forum de discussion ou sur nos réseaux sociaux !


@cancercontribution
Cancer Contribution
Cancer Contribution
@cancercontrib

Faisons bouger les lignes ensemble, Rejoignez-nous !

×
Ensemble nous sommes plus fort, rejoignez nous dans l’aventure !

Adhérer à Cancer Contribution, c’est 

  • Rejoindre une communauté pour améliorer les pratiques
  • S’engager pour faire que la parole des patients et des proches compte

Vos adhésions sont indispensables (et comme les dons, elles sont déductibles des impôts) !

Je ne souhaite plus voir ce message

Un message pour vous...